CE WEEKEND SEULEMENT : NOTRE GREEN BAG SE GLISSE DANS VOS COMMANDES DES 2 SOINS CORPS ACHETÉS >   JE CRAQUE

Denovo - créateur de soins authentiques
Greenlife   /   Focus ingrédient   /   Salle de bain   /   Denovo live  /  Rencontre

 

Soin des peaux sèches : les essentiels !

 


Après le LiveTweet et l'article "soin des peaux grasses/ à imperfections" voici celui sur le soin des peaux sèches !

Note : quand nous parlons ici d'hydratation, soyons bien d'accord qu'il s'agit d'hydratation apportée par des cosmétiques. Rien ne remplace en effet l'hydratation interne par la boisson, qui est l'hydratation première et principale de la peau.

La recommandation "Buvez au moins 1,5L d'eau par jour" vaut donc, quels que soient la routine et le type/nombre de produits cosmétiques utilisés par ailleurs.

Comme à l'accoutumée, je vous propose de refaire un petit topo de ce qu'est une peau sèche (et la nuance avec une peau déshydratée) puis de passer en revue les différentes étapes d'une routine de soin avec des recommandations sur le type de produits à privilégier, pourquoi et comment les utiliser.


 

La peau déshydratée

Tout d'abord, décortiquons un point qui revient souvent et qui reste encore bien confus dans les esprits : la différence entre une peau déshydratée et une peau sèche. Cette nuance est parfois réduite à : "La peau sèche manque de lipides et la peau déshydratée manque d'eau". Cela n'est pas vraiment exact et ce raccourci est en fait très réducteur. En réalité, toutes les peaux ont besoin d'eau ET de lipides. Les lipides régulent et assurent la teneur en eau de la peau. C'est donc à travers les lipides que vont s'ajuster les besoins en eau de la peau. Car sans eau, pas d'hydratation, mais sans lipides, pas d'hydratation non plus ! Retenez simplement que la peau sèche est un type de peau. C'est donc une caractéristique permanente, un héritage génétique qu'on garde tout au long de sa vie, comme des cheveux raides ou une peau laiteuse.

La peau déshydratée par contre est un état ponctuel et réversible de la peau, comme le fait d'avoir des boutons de temps en temps ou d'avoir les cheveux abîmés avec un fer à lisser. La peau déshydratée est une résultante de soins inadaptés et/ou de facteurs environnementaux qui ont modifié son équilibre naturel. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, la peau déshydratée peut donc très bien être de type normal, gras ou mixte à la base.

Bon, c'est bien de savoir cela, mais concrètement qu'est ce que cela change ? Eh bien ça change beaucoup de choses ! Car imaginons quelqu'un à la peau grasse ET ponctuellement déshydratée qui va se tourner vers des soins nourrissants et protecteurs (dédiés aux peaux sèches). Il y aura un soulagement à court terme, mais les besoins réels de la peau ne seront pas assouvis, car ce type de peau (grasse) n'a pas besoin de soins très nourrissants et protecteurs. En plus d'avoir du coup la peau qui brille comme un soleil (puisqu'elle est grasse à la base), il y a le risque de développer des comédons, points noirs et autres imperfections, fréquentes sur les peaux grasses soumises à des soins trop riches et potentiellement comédogènes.

La peau sèche : le sébum est l'élément clé.

Et oui, tout comme la peau grasse produit du sébum en excès, la peau sèche elle, en produit en quantité insuffisante. Or les lipides sont indispensables pour retenir l'hydratation de la peau, mais pas que ! Le sébum donne aussi de l'éclat à la peau, la fait paraître lisse (en renvoyant la lumière). On sait que la peau sèche a pour principale caractéristique de tirer et d'être inconfortable, mais elle est également souvent terne et peut paraître "granuleuse ou rêche" au toucher, comme à l'aspect. Le manque de sébum en est aussi la cause.

Soins adaptés : des actifs ciblés !

Il existe des tas de produits, de gammes destinés aux peaux sèches. Nous n'évoquerons pas ici les produits en eux-mêmes, mais plutôt la galénique et le type d'ingrédients qui convient dans le cadre du soin d'une peau sèche.

Car il est des subtilités qu'une routine pour peau sèche se doit de respecter pour limiter les phénomènes qui en découlent d'une part, mais aussi pour traiter le problème à sa source, plutôt que le camoufler sans réel traitement.

Une routine correcte pour une peau sèche doit comprendre 4 types d'actions qui fonctionnent en synergie pour s'attaquer à la cause (ce que j'appellerais "Hyposéborrhée) mais aussi aux effets (la peau qui tire, le teint terne et le manque d'éclat). Il importe peu que ces actions se retrouvent dans le même produit (d'ailleurs c'est impossible, nous le verrons plus bas avec la méthode du millefeuille), ce qui est essentiel, c'est que dans toute votre routine complète, vous essayiez d'intégrer le maximum de ces actions, qui sont complémentaires.

1- Le nettoyage/démaquillage de la peau sèche.

En premier lieu, il s'agit de bannir tout produit décapant, cause première de la déshydratation. Les nettoyants sous forme de mousses" ou de "crèmes" sont généralement plus doux que les formes "gel". Dans tous les cas, évitez les produits lavants agressifs (gel, mousses, savons) contenant souvent des tensioactifs de type sulfates, même s'ils semblent vous laisser la peau douce (en raison de Polyquaterniums ou des PEG "surgraissants").

Les lotions toniques contenant de l'alcool et des PEG sont à fuir. Préférez des lotions contenant des actifs émollients et/ou hydratants (il en existe quelques-unes). Sinon passez directement à l'étape "sérum".

L'huile démaquillante sans PEG et sans huile minérale (qui peut irriter les peaux sensibles) reste la meilleure alternative pour une peau sèche. D'une part, elle est faite pour être appliquée aux doigts (pas de coton irritant) et fonctionne bien ainsi, d'autre part, elle a une bonne glisse pour ne pas accrocher et irriter la peau. Enfin, bien choisie, elle peut avoir une action émolliente dès le démaquillage, ce qui est appréciable sur une peau sèche. Exit aussi, les carrés ou disques de coton rêches qui vont agresser la peau à chaque passage, même imbibés de lotion ou de lait démaquillant. Préférez les doigts, même pour passer votre lait démaquillant ou votre lotion. Ce n'est pas plus compliqué une fois qu'on a le bon geste et ça peut changer beaucoup de choses pour une peau sèche.

2- Un gommage adapté pour assouplir le microrelief de la peau.

la peau sèche présente souvent des "plaques" de déshydratation ou des rugosités due à l'insuffisance de lipides (et à la perte de souplesse et d'élasticité donc). Ces zones de sècheresse intense, on les retrouve aussi sur une peau grasse malmenée (sur les joues en général) ou en période de grand froid. Par ailleurs, la peau sèche manque globalement de souplesse et de douceur.

C'est là qu'intervient le gommage. Il va éliminer les cellules mortes et laisser apparaître la peau saine qu'on va alors pouvoir traiter. Car il est inutile de saturer une peau kératinisée (pleine de cellules mortes) de produits nourrissants, mieux vaut éliminer cette couche morte qui ternit le teint et travailler sur une base saine. On choisira un gommage chimique sans grains en privilégiant les acides de fruits de type "lactique" et les enzymes végétales qui tout comme pour les peaux grasses, vont exfolier en douceur et sans irritations. D'autant plus que la peau sèche est déjà "dénudée de son sébum" par rapport à une peau grasse. L'acide lactique a par ailleurs une action hydratante notable.

3- Le sérum, ce petit plus qui peut tout changer !

  • Préparer la peau et la booster avec des actifs ciblés

Il ne suffit pas de courir se procurer le soin le plus "nourrissant" de votre parapharmacie et de l'appliquer consciencieusement en espérant régler votre problème de peau sèche. Encore une fois, une routine en "couches" ou "millefeuille" est très appréciable pour les peau sèches. Car elle permet de suivre la logique "hydratation" + "verrouillage d'hydratation" qui convient bien aux peaux sèches. La meilleure alternative est d'utiliser en premier soin un sérum hydratant, en particulier en journée.

Ce produit préliminaire qui semble accessoire peut faire la différence et apporter un grand plus à votre peau sèche. Si vous n'avez pas encore intégré ce type de produit  à votre routine, je vous conseille d'y songer sérieusement.

 

  • Sérum "aqueux", "gélifié", "huileux" ou "laiteux" ?

Si vous ne savez pas choisir entre un sérum "aqueux" ou "huileux", sachez que les 2 se valent à long terme, mais qu'un sérum "aqueux" vous apportera une hydratation (et donc un confort) immédiat par rapport à un sérum huileux, qui mettra plus de temps à enrayer les tiraillements. Si vous choisissez un sérum "aqueux", choisissez un sérum légèrement gélifié (techniquement, une forme gel retient mieux l'hydratation) de préférence avec des polymères naturels (exit les acrylates qui forment une "couche" imperméable et ne sont pas souhaitables même sur peau sèche).

Si vous choisissez un sérum "huileux", choisissez-en un qui contienne un grande proportion d'huiles véritables, en particulier celles riches en Oméga 3 et 6. Faites preuve de bon sens pour vous guider. Si vous avez la peau qui tiraille dès le nettoyage du matin, que vous travaillez en plein air ou dans une atmosphère chauffée ou climatisée, posez un sérum "aqueux" avant votre crème pour avoir instantanément votre plein d'hydratation et pouvoir vous maquiller sans avoir de zones de sécheresse qui se marquent. Vous pouvez aussi remettre votre sérum "aqueux" le soir avant votre crème ou choisir un sérum "huileux". Vous pouvez aussi alterner les sérums selon l'état de votre peau (par exemple, un sérum "hydratant" le matin, un sérum "éclat" le soir, ou vice versa). Suivez ce que vous demande votre peau, c'est le meilleur indicateur de ses besoins.

  • Et les sérums biphasés (huile + eau) ?

Ce sont également de bons sérums, mais leurs propriétés ne sont pas supérieures à celles des sérums "aqueux" ou "huileux". Ce qui fait l'efficacité d'un sérum, ce sont ses actifs et leur proportion (qui doit être élevée par rapport à une crème de jour par exemple). Ne vous attardez pas à chercher pendant des heures si un sérum "aqueux", "huileux" ou "biphasé" sera le meilleur.

Attardez-vous plutôt aux actifs contenus dans ce sérum, à leurs revendications et à ce qu'ils peuvent apporter à votre peau (hydratation, antitaches, éclat, antioxydant, lissant). Car la forme "eau", "huile", "lait" ou "biphase" d'un sérum ne sont pas en soit des actifs mais des véhicules pour les actifs (même s'ils conditionnent la texture et la pénétration desdits actifs). Pour la forme "eau", "huile", "lait" ou "2 phases", testez simplement le produit sur votre visage et voyez ce qui vous convient le mieux selon l'état de votre peau, ou suivez votre instinct.

  • Quid des gels végétaux (type aloé vera) utilisés en tant que sérums ?

Ils fonctionnent bien s'ils sont purs (sans PEG, gélifiants synthétiques ou conservateurs durs) ET suivis immédiatement d'un produit de jour (ou de nuit) type crème. Seuls, ils auront tendance à assécher la peau. C'est pour cette raison que les sérums "aqueux" ou "gel" du commerce contiennent quand même une petite part de lipides.

  • Quid des huiles végétales pures appliquées en tant que sérum ?

Là, il y a de petites précautions à prendre. D'abord, bien choisir son/ses huiles végétales, car certaines ne sont pas à utiliser pures (elle peuvent être irritantes ou photosensibilisantes par exemple). Ensuite, le principal problème est la stabilité. Une huile végétale mal conservée (flacon inadapté, trop grand avec une grande part d'air, avec un capuchon qu'on ouvre et referme entièrement par exemple) s'oxyde rapidement. Non seulement elle perd toutes ses propriétés, mais en plus elle devient nocive pour la peau (irritations, rougeurs, imperfections).

L'oxydation est un phénomène très nocif pour la peau, qu'elle soit grasse ou sèche. Et elle est dose-dépendante : autrement dit, 100% d'une huile oxydée appliquée sur la peau, cela fait plus de dégât que 5% de la même huile oxydée. A retenir !

4- La crème ou le fluide de jour.

  • Conditionner la peau et la protéger des agressions extérieures.

Une fois la peau préparée avec un sérum ciblé selon ses besoins, on applique un soin de jour qui va adoucir, assouplir la peau mais aussi la protéger des agressions en cours de journée. Il doit être sous forme "émulsion" c'est à dire de l'huile et de l'eau mélangés de façon permanente (comme dans le cas d'une crème). Parce que c'est encore la meilleure forme assimilable par la peau, or la peau sèche a besoin d'assimiler rapidement les lipides et l'eau ENSEMBLE pour être confortable. Des études ont démontré qu'une émulsion est plus facilement assimilée par la peau qu'un élément aqueux ou un élément lipidique isolés (même appliqués successivement). Vous pouvez donc choisir votre sérum sous forme "aqueuse", "gel", ou "huile", mais choisissez votre produit de jour principal sous forme émulsion de préférence (fluide ou crème). Il apportera un regain d'hydratation de part sa teneur en eau, mais également des lipides qui vont retenir cette hydratation. Ces lipides seront sous forme d'huiles végétales nourrissantes, émollientes, riches en Omega 3 et 6 principalement.  

  • Relipider pour maintenir l'hydratation et renforcer la fonction barrière.

La fonction barrière, c'est la protection primaire de la peau. C'est un mélange de céramides, stérols et autres lipides complexes qui assure la cohésion des cellules mais surtout leur intégrité face aux agressions extérieures. 

Dès lors, l'eau qui s'évapore de l'épiderme profond (appelée Perte Insensible en Eau ou PIE) va s'évaporer plus rapidement, mettant en péril le taux normal d'hydratation. La fonction barrière est naturellement efficace sur une peau normale ou grasse, mais elle est souvent détériorée sur une peau sèche qui devient par la même occasion sensible.

Il faut alors l'aider à retenir au maximum cette eau et à empêcher les agressions, via des produits cosmétiques. Les huiles végétales, aussi riches et bénéfiques soient-elles ne suffisent pas pour rétablir la fonction barrière sur une peau sèche. Pour cela, il faut y rajouter des ingrédients relipidants (ou surgraissants). Ce sont notamment les phospholipides, les stérols, certains alcool gras et cires, la lanoline, les polyglycerols...). Ils forment principalement un film protecteur  non occlusif à la surface de la peau pour empêcher sa déshydratation et son assèchement. On évitera pour cet usage les huiles minérales, les silicones et autres PEG, qui ne fonctionnent qu'à très court terme et sont très mal assimilés par la peau.

Pourquoi la méthode du "millefeuille" ou "layering" fonctionne ?

Cela va sembler devenir une doctrine, mais il est indéniable qu'il vaut mieux, quel que soit le type de peau, mettre plusieurs produits ciblés à la suite EN PETITE QUANTITE, plutôt que de saturer la peau avec un seul produit qui n'aura pas le panel complet que peuvent offrir plusieurs produits spécifiques. L'autre avantage de la méthode du millefeuille en dehors des synergies d'actifs contenus dans plusieurs produits est l'assimilation par la peau, qui est supérieure. Si on considère le phénomène "shoot d'hydratation ou d'éclat" d'un sérum, on conçoit aussi que la crème appliquée par la suite pénètrera mieux et sera renforcée dans sa fonction hydratante. Cela se vérifie aisément à l'usage mais aussi au niveau physiologique. La règle de l'hydratation étant "eau qui hydrate" + "lipides" qui vont sceller cette hydratation et nourrir la peau. L'un n'allant pas sans l'autre.

Les facteurs bonus

Les points évoqués précédemment sont les fondements du soin d'une peau sèche. Mais il y a aussi des aspects accessoires qu'on peut rechercher dans une gamme pour peau sèche et qui sont un plus.

  • Le masque hydratant/apaisant

Il peut être très utile pour assouplir de façon immédiate une peau rêche. Il contient généralement des émollients supérieurs qui sont de plus appliqués en couche et vont donc être diffusés de façon efficace et rapide. Il devrait aussi contenir des ingrédients apaisants, pour installer un confort durable après l'application. Les peaux sèches étant souvent sensibles, un masque est bénéfique une fois par semaine pour repulper et apaiser une peau sèche, en particulier en période hivernale ou en cas d'exposition à des agressions extérieures exceptionnelles.

  • La protection solaire

Je ne suis pas partisane de protection solaire à outrance dans tous les types de produits du quotidien (sérums, crème de jour, fluides, etc...). Je trouve qu'il y a un abus de protection solaire inutile dans tous les produits désormais ! Sachant qu'une femme citadine qui ne s'expose que quelques heures dans le mois en ensoleillement modéré n'a pas besoin de SPF 15/20 systématique dans sa crème de jour ! En plus d'empêcher l'assimilation bénéfique de la vitamine D, cette généralisation de SPF à outrance multiplie les occasions de s'appliquer des filtres chimiques (perturbateurs endocriniens) avec des effets encore mal évalués sur la santé. Les peaux sèches marquent plus rapidement que les peaux grasses, et c'est aussi en raison des UV. Néanmoins, si on ne s'expose pas en plein soleil plusieurs fois par semaine, on peut se passer de crème de jour à SPF (surtout avec filtres chimiques) et se protéger avec des lunettes et un chapeau en terrasse. En cas d'expositions réelle et prolongées par contre, une protection solaire (une vraie) est indispensable.

Retenons que la peau simplement déshydratée se régule souvent en utilisant des produits doux (en particulier nettoyants). La déshydratation est un phénomène ponctuel qui peut facilement être éradiqué, contrairement à la vraie peau sèche. Le calcaire de l'eau est nocif également dans les 2 cas, mais moins qu'on le pense souvent.

A moins d'avoir la peau sensible (au sens strict du terme), une peau sèche ou déshydratée ne souffre pas réellement du calcaire. Celui- ci est rapidement éliminé et le pH rétabli dès l'application d'une lotion ou d'un sérum. Si votre peau sèche ne supporte même pas l'eau du robinet, vérifiez d'abord votre produit nettoyant qui est souvent en cause. Enfin, quelle que soit votre routine et le nombre de produits que vous utilisez ou leur ordre, veiller à toujours exclure les agents décapants et asséchants (sulfates dans les produits lavants, alcool dans les lotions et toniques) sensibilisants (PEG et ammoniums quaternaires),  asphyxiants (acrylates, silicones, huiles minérales).

Même si une peau sèche a peu de chances de développer des boutons et autre points noirs, une peau sèche qui est asphyxiée manque par contre d'éclat et de lumière. Par ailleurs, les peaux sèches présentant souvent des ridules de déshydratation, il vaut mieux des ingrédients réellement assimilés par la peau plutôt que du camouflage, qui va masquer ces ridules sans les traiter. Or des ridules de déshydratation non traitées deviennent par la suite des ridules tout court, puis de vraies rides indélébiles.

Ne songez donc pas uniquement aux imperfections réservées aux peaux grasses, les agents asphyxiants jouent aussi sur l'éclat et l'état de la peau sèche.

Comme pour tous les types de peaux et pour les peaux sèches en particulier, la douceur des produits est la base du soin des peaux sèches. Plus vous traiterez votre peau avec douceur, moins vous aurez d'effet rebond.

Partager
0 commentaire Laisser un commentaire
Votre commentaire a bien été posté, merci pour votre contribution !

 

 

SPLENDIDE REGARD

 

Découvrez vite notre nouvelle gamme dédiée à la zone sensible du contour des yeux.


JE DÉCOUVRE >