Je parraine mes proches et je profite de 10 € de remise sur ma prochaine commande >  JE PARRAINE

Denovo - créateur de soins authentiques
Greenlife   /   Focus ingrédient   /   Salle de bain   /   Denovo live  /  Rencontre

 

Les antioxydants et leur intérêt pour la beauté de votre peau !


Oui, c'est bien le souci avec les antioxydants. Tout le monde connait ce mot, les marques qui le mettent en avant dans leurs gammes, on sait vaguement ce que ça fait... en théorie... ça empêche l'oxydation... oui mais encore.... Et sur la peau, ça fait quoi ?

Les marques se contentent de parler de "detox", de "respiration de la peau", d"oxygénation"... des termes très inspirants certes, mais qui en disent bien peu, voire rien sur les antioxydants.

Leur intérêt réel il faut le dire, est assez flou !

Prenez donc un thé glacé (riche en antioxydants), installez-vous confortablement, je vais vous raconter la belle histoire des antioxydants et leur intérêt pour la beauté de votre peau !


Avant toute chose, sachez que les antioxydants sont des composés universels et incontournables. Nous sommes en effet habitués à ce qu'on nous présente des gammes par type de peau (sèche, grasse, mixte), par âge (peau jeune, peau mature), par état de la peau (imperfections, tâches), etc...  Concernant les antioxydants, pas de jaloux, ils sont bénéfiques quel que soit le type/l'état de la peau. Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs, découvrons d'abord ce que sont les antioxydants !

Des molécules « barrière » avant tout

Les antioxydants ne sont en effet pas des actifs en eux même, comme peuvent l'être les acides de fruits pour les tâches, le rétinol pour les rides ou encore le zinc pour les imperfections. Les anti-oxydants sont ce qu'on appelle "des molécules réductrices". Leur rôle principal -et ô combien précieux-, est de stopper ou de minimiser l'oxydation des cellules. Elles vont donc empêcher les molécules destructrices appelées "radicaux libres" de créer le fameux "stress oxydatif" qui endommage les cellules, avec des dommages irréversibles et visibles à long terme sur la peau. Pour prendre un exemple dans la nature, les antioxydants sont à la peau ce que la peinture antirouille est au morceau de fer brut.

Tout commence par le fameux « stress oxydatif »

L'oxydation des cellules est un processus normal qui découle de la vie de la cellule et de sa consommation en oxygène. Cette oxydation crée des « radicaux libres » qui vont attaquer les cellules, mais cela ne pose aucun souci en situation normale (peau non agressée extérieurement), car les cellules sont capables de se « détoxifier » via un système de défense naturel (essentiellement des enzymes et des vitamines). On arrive à une situation de « stress oxydant » problématique quand la production de radicaux libres dépasse les capacités de défense des cellules. Elles sont submergées et sont détériorées par les radicaux libres en surnombre (qui ont de plus une fâcheuse tendance à oxyder les cellules en cascade). Un cercle vicieux donc. Pour reprendre notre exemple de fer et de rouille, un morceau de fer brut laissé à l'air rouillera forcément au bout d'un moment. Mais cette rouille sera d'autant plus chronique que le morceau de fer aura été exposé aussi à la pluie.

La création de radicaux libres

De façon très basique, un radical libre est une molécule qui a un nombre d'électron impair, parce qu'il en a perdu (ou récupéré) un. Cela créé donc un déséquilibre de la molécule, qui va alors devenir oxydante pour les cellules (et donc nocive).

L'oxydation générée par les radicaux libres n'est pas un souci dès lors que cela reste dans le processus naturel de vie de la cellules (en interne donc), car leur action versus les défenses naturelles reste équilibrée.

ais il va en devenir un quand la peau est agressée (en externe). Les radicaux libres en surnombre vont se multiplier, créant un cercle vicieux d'oxydation. Ces agressions, contrairement aux processus naturels internes sont essentiellement de type extrême (exposition aux UV, radiothérapie, inflammation).

Dans la vie de tous les jours, la première cause de création de radicaux libres est donc l'exposition aux UV. Quand vous pensez qu'un coup de soleil disparaît sans conséquence au bout de quelques jours, au niveau interne, cela n'est pas aussi anodin. Car une fois votre coup de soleil passé, les radicaux libres créés eux ne vont pas disparaître bien au contraire. Ils vont continuer à oxyder les cellules puis avoir à long terme des conséquences cette fois visibles sur la peau en dégradant le collagène, mais aussi ses lipides essentiels.

Au niveau esthétique, cela se traduit par des rides essentiellement, mais aussi des désordres pigmentaires et une perte d'élasticité). Tous les symptômes du vieillissement de la peau. Vieillissement de la peau et stress oxydatif (ou UV ou radicaux libres selon qu'on évoque la cause, le biais ou le processus) sont donc directement liés.

Le rôle des antioxydants

Nous nous focaliserons ici sur l'aspect cosmétique bien entendu.

Les antioxydants sont capables d'avoir plusieurs actions bénéfiques qui sont directement liées à l'aspect de la peau.

  • Prévention du vieillissement cutané

Avant une agression (avant une exposition solaire par exemple), ils vont booster l'efficacité d'une protection solaire. En in vitro par exemple, l'ajout d'un antioxydant à une crème solaire montre de façon significative une moindre agression de la peau (érythème) versus l'application d'une crème solaire toute seule. Les antioxydants sont des booster de protection face aux UV. La crème solaire elle va empêcher (de par ses filtres) les UV d'atteindre la peau. Mais étant donné que ce filtre n'est pas efficace à 100%, les antioxydants eux, vont agir en amont sur les radicaux libres qui seront quand même créés par les UV. Et empêcher l'oxydation les cellules. Et indirectement, l’apparition des rides donc. Les antioxydants sont de très bons antirides qui ne disent pas leur nom !

  • Prévention des imperfections

Dans un autre registre, un bon antioxydant empêche aussi l'oxydation du sébum sur une peau grasse et minimise donc les imperfections et complications infectieuses.  

N'est pas un bon antioxydant qui veut !

Pour qu'un actif soit un bon antioxydant, il ne suffit pas qu'il soit riche en vitamines ou en polyphenols (les molécules les plus couramment évoquées dans le domaine des antioxydants).

Il faut surtout qu'il ait une bonne combinaison de tous ces éléments et une bonne stabilité. Ainsi le Tocopheryl acetate, combinaison de Tocopherol et d'acide acetique est un antioxydant performant pour la peau, quand son équivalent Tocopherol simple ne l'est pas, à dose égale de Vitamine E.

Ne pensez donc pas faire une cure d'antioxydants en vous tartinant le visage d'agrumes frais juste cueillis, cela ne fonctionne pas. De même, ce n'est parce que certaines plantes sont très riches en vitamine C ou E qu'ils seront les meilleurs antioxydants.

Par ailleurs, un antioxydant mal dosé ou mal stabilisé devient souvent pro oxydant, il va donc lui même devenir un facteur d'oxydation redoutable et aura pire que pas d'action, une action inverse. Attention donc aux soins maison enrichis en Vitamine E sans dosage adéquat.

Néanmoins, en ce qui concerne les antioxydants, c'est encore la nature qui fait ce qu'il y a de mieux. Car lorsque vous utilisez un soin riche en vitamine C synthétique (qui est aussi efficace qu'une version naturelle d'ailleurs), vous n'avez accès qu'à la vitamine C seule. Or la vitamine C seule n'est pas un antioxydant performant. Mais combinée à des acides gallique, ellagique et à des polyphenols, elle le devient. Or, certains végétaux synthétisent de véritables complexes antioxydants qui combinent toutes ces molécules naturellement et qu'il est possible d'extraire en entier et d'inclure dans un soin.

Une récente étude internationale révèle d'ailleurs qu'un complexe de plantes antioxydant a prouvé son efficacité pour protéger la peau lors de radiothérapies dans le traitement du cancer. C'est dire si les actifs végétaux sont efficaces, mais surtout à quel point les antioxydants sont capables de protéger la peau à fortiori en situation normale (exposition solaire quotidienne).

Voilà aussi pourquoi en cosmétique naturelle comme en cosmétique conventionnelle, les actifs antioxydants sont quasiment toujours à base d'ingrédients naturels (Thé vert, dérivé de romarin et Tocopheryl acetate ou Vitamine E pour les plus communs).

L'ORAC, une valeur objective pour estimer le pouvoir antioxydant

L'Oxygen Radical Absorbance Capacity ou ORAC est une mesure objective pour évaluer la capacité d'un actif à absorber les radicaux libres.

Tout comme le SPF permet d'évaluer la capacité de protection des filtres solaires, l'ORAC permet d'évaluer la capacité antioxydante d'un ingrédient.

De mon point de vue, il devrait être mentionné sinon de façon standardisée, au moins à titre informatif pour tout produit qui se prétend antioxydant. Mais ce n'est pas demain la veille que ça arrivera.

Sachez cependant que cet indice existe et qu'il est un bon indicateur du potentiel antioxydant de certains ingrédients. Ainsi, on peut savoir via l'ORAC que le Thé vert tant vanté est un bon antioxydant, mais sûrement pas le meilleur.

Le Maté le surpasse de près de 2 fois... et bien plus pour certains types de poivres. 

Pareil pour le Tocopheryl acetate. Les extraits naturels qui semblent avoir les meilleurs profils antioxydants sont issus de plantes épicées endémiques de l'hémisphère sud, mais aussi de baies récemment à la mode en Occident (Goji, Acaï entre autres).

Les antioxydants, j'en fais quoi ?

Bonne nouvelle du côté des antioxydants : alors qu'on s'interroge toujours sur l'efficacité réelle des molécules antirides qui inondent le marché, les antioxydants eux, ont une vraie action protectrice prouvée sur la peau.

En interne, on consomme beaucoup de fruits et légumes frais (c'est bête mais c'est la première source d'antioxydants).

A ce propos, une étude internationale a récemment révélé que les fruits et légumes bio contiennent de 18 à 69% plus d'antioxydants que leur équivalents en agriculture conventionnelle.

Côté cosmétique, un soin antioxydant s'utilise toujours en prévention, car comme évoqué précédemment, c'est avant tout un agent réducteur, qui doit déjà être en place quand l'agression a lieu (et pas après). Comme la peinture antirouille doit être placée avant l'exposition du fer à l'air et à la pluie, et pas après.

Le bon geste, c'est donc d'utiliser un soin antioxydant sous sa crème solaire en été pour en booster l'efficacité protectrice. En cas de bronzage, vous observerez un hâle et un teint plus uniformes, avec moins de tâches. Quel que soit votre type de peau ou votre âge, les antioxydants sont des ingrédients incontournables pour la beauté de la peau.

Ce qu'il faut retenir sur les antioxydants

Cet article complet sur les antioxydants permet aussi de constater que l'industrie cosmétique se focalise souvent sur des problématiques déjà installées (antirides, anti-taches, anti-imperfections) et délaisse allègrement la prévention. En dehors de la protection solaire dont on connaît aujourd'hui l'importance vitale pour la peau et la santé, peu de soins préventifs sont revendiqués.

La faute aussi à un désir pressant du consommateur d'avoir un résultat immédiat avec un minimum d'efforts et de précautions pris en amont. On met beaucoup d'énergie à soigner ce qui est déjà installé qu'à prévenir ce qui peut l'être. Pourtant, d'une manière générale, la prévention est bien plus simple et moins coûteuse que le traitement. Et c'est aussi la nature humaine d'agir, parfois quand c'est trop tard. C'est le cas pour les rides, dont la prévention est autrement plus efficace que le traitement, en tout cas en restant dans le domaine cosmétique.

Car pour qu'un soin soit jugé bon par le consommateur, il faut qu'on voit un effet sur un problème installé. Sachez qu'en ce qui concerne les antioxydants et indirectement l'effet antirides, c'est une prévention d'aujourd'hui qui donne les meilleurs résultats pour demain sur votre peau.

Protection solaire avant tout, bonne hydratation, et un bon shoot d'antioxydants en bonus. Et une hygiène de vie saine, cela va sans dire. Vous savez désormais tout ou presque sur les antioxydants !

Vous doutiez-vous de toutes leurs propriétés ?

Partager
0 commentaire Laisser un commentaire
Votre commentaire a bien été posté, merci pour votre contribution !