NOUVEAU ! LE PLEIN D'HYDRATATION AVEC NOS CRÈMES DE JOUR DIVINES ! DÉCOUVRIR >>>

Denovo - créateur de soins authentiques
Greenlife   /   Focus ingrédient   /   Salle de bain   /   Denovo live  /  Rencontre

 

Crèmes/baumes capillaires lavants, produits miracle ?


Baumes capillaires, crèmes capillaires... Ces dernières années ont vu fleurir un nouveau type de produits capillaires lavants qui promettent un lavage doux, une illumination de la couleur, des cheveux parfaitement démêlés, brillants et doux.


Exit le shampoing classique agressif et irritant, plus besoin d'après-shampoing ni même de masque, les crèmes ou baumes capillaires lavants semblent être la panacée qui nous garantit à coup sûr plein de bénéfices réunis dans un seul produit, lavage, douceur, brillance et soin. Qu'en est-il vraiment ?

 

Une crème lavante, c'est quoi ?

Dans la salle de bain

C'est un produit crémeux plus ou moins fluide (la texture classique est celle d'un yaourt). Il peut également contenir des agents exfoliants pour le cuir chevelu.

On l'applique généreusement sur le cuir chevelu avant de procéder à un massage du bout des doigts. En rajoutant un peu d'eau, le produit s'émulsionne, peut parfois mousser très légèrement. Puis on procède à un long rinçage pour éliminer le produit. Les cheveux sont ensuite démêlés comme après l'utilisation d'un après-shampoing. Ils sont propres et doux.

Dans l'éprouvette

C'est une émulsion (mélange d'eau et de corps gras) de type huile dans eau (le pourcentage d'huile est souvent modeste). C'est donc une crème ! jusque là, rien de particulier. Toute la différence avec une crème classique réside dans le type d'émulsifiant utilisé (qui permet de lier l'eau à l'huile). Dans une crème lavante, ce sont des tensioactifs détergents (agents lavants) qui sont utilisés, comme dans un shampoing. Sauf qu'ici, les agents lavants ne moussent pas, sont un peu moins détergents et sont chargés positivement (cationiques). D'où l'effet démêlant/adoucissant sur les cheveux comme dans les après-shampoings.

Sans tourner davantage autour du pot, une crème lavante est dans l'éprouvette, ni plus ni moins... qu'un après-shampoing ou un masque à rincer. Cela ne vous rappelle rien ? avez-vous entendu parler de la méthode "no poo" qui consiste à se laver les cheveux uniquement avec un après-shampoing ? C'est exactement ça !

Ça lave vraiment ?

Oui ! Tout comme pour un après-shampoing ou un masque, les tensioactifs contenus dans les crèmes/baumes capillaires lavants lavent bel et bien le cuir chevelu et les cheveux. S'ils ne lavaient pas, il serait impossible de les rincer et d'avoir les cheveux débarrassés de gras par la suite (essayez donc de poser une crème classique sur vos cheveux puis de la rincer, vous sentirez vite la différence) !

Le pouvoir lavant n'est pas aussi fort que celui d'un shampoing classique ( il risque par exemple d'être insuffisant suite à un bon bain d'huile), mais il est plus que correct sur des cheveux "normalement sales".

C'est super en fait !

Sur les longueurs, ça permet de nettoyer sans faire dégorger excessivement la couleur (les agents lavants sont moins détergents donc moins décapants). Il y aura effectivement un effet positif sur la couleur, car les tensioactifs cationiques utilisés ont pour propriété de refermer les écailles (la couleur paraît donc plus lumineuse). D'ailleurs ce type de produit est généralement conseillé pour les cheveux colorés ou sensibilisés. On peut réellement se passer ensuite d'après shampoing, les cheveux se démêleront facilement, seront doux et sembleront "réparés".

Sur le cuir chevelu, ça débarrasse des saletés (sébum, poussière), ça permet aussi un léger gommage du cuir chevelu quand le produit contient des agents exfoliants, ce qui n'est pas mal.

Mais... il y a un gros mais !

Ces fameux agents lavants, qui sont les ingrédients clé de ces crèmes lavantes et qui permettent de laver, de démêler, de refermer les écailles, sont répertoriés dans la classe des "ammoniums quaternaires", communément appelés "quats".

Les ammoniums quaternaires sont des tensioactifs (agents lavants) ou des polymères (agents gélifiants) cationiques (chargés positivement), donc antistatiques, ce qui explique qu'une fois posés sur le cheveu (chargé négativement), celui-ci soit lissé.

On retrouve ces ammoniums quaternaires dans des après-shampoings, des shampoings "2en1", des produits thermo-protecteurs ou coiffants, certaines crèmes ou gels antiseptiques, des produits de lavage et de désinfection en milieu hospitalier ou industriel (car ce sont également des antiseptiques) et dans les assouplissants pour la lessive.

Dans les cosmétiques, leur nom générique comporte le suffixe -monium > Cetrimonium chloride, Cetrimonium bromide, behenrimonium methosulfate, behentrimonium chloride, guar hydroxypropyltrimonium chloride, hydroxypropyltrimonium honey quand ce sont des agents lavants ou encore -quaternium ou -polyquaternium suivi d'un chiffre > Polyquaternium-10, Polyquaternium-7, etc... quand ce sont des polymères (agents gélifiants).

Quel est le problème ?

Tout d'abord, leur procédé d'obtention est très polluant. Polluants, ils le sont aussi une fois rejetés dans le milieu aquatique, au même titre que les assouplissants pour la lessive. Aussi bien pour l'environnement aquatique (poissons notamment) que pour l'homme.

Question "douceur", s'ils laissent les cheveux doux et démêlés, en tant que tensioactifs cationiques, ce sont les plus irritants des agents lavants qui existent. Bien qu'ils ne moussent pas et soient moyennement détergents, ils sont néanmoins très irritants pour les muqueuses (en particulier les yeux), le cuir chevelu et bien évidement pour la peau. C'est pour cette raison que bon nombre de personnes sont allergiques aux assouplissants textiles et que ceux-ci sont déconseillés pour le lavage des vêtements des nouveaux-nés.

Quand ce ne sont pas des tensioactifs (agents lavants), mais plutôt des polymères (Polyquaternium + 1 chiffre), ils ont aussi un potentiel irritants, mais également un effet occlusif (imperméabilisant) sur les cheveux, qui les rapproche de celui des silicones. Ils sont souvent utilisés en remplacement de ces derniers pour cette raison.

Dans les après-shampoings et les masques après-shampoing, les quats peuvent également se révéler irritants, même si on peut imaginer que c'est un peu "moins grâve" dans la mesure où l'après-shampoing est généralement posé brièvement sur les longueurs puis rincé dans la foulée. Dans le cas d'une crème lavante, il est conseillé de bien masser le cuir chevelu avec le produit, d'émulsionner longuement avant de rincer... Néanmoins, dans les 2 cas, que l'utilisation soit brève ou longue, lors du rinçage, le produit se retrouve quand même sur la peau ou les muqueuses...

On observe également souvent des démangeaisons du cuir chevelu suite à une longue utilisation de ces fameuses crèmes ou baumes capillaires lavants, de même qu'une aggravation des pellicules, cuirs chevelus gras/regraissant vite, eczémas ou encore des irritations oculaires. Les ammoniums quaternaires ne sont d'ailleurs jamais utilisés dans un produit pour la peau, ce qui n'est pas étonnant.

Enfin, il faut savoir que les crèmes/baumes capillaires lavants sont incompatibles avec des produits coiffants contenant des silicones, leur détergence moyenne ne leur permettant pas de débarrasser les cheveux et le cuir chevelu des silicones non volatiles. La combinaison des 2 conduit dont inévitablement à une saturation de la fibre capillaire par le silicone, rendant les cheveux ternes, lourds à long terme et le cuir chevelu inconfortable. C'est d'ailleurs sur le cuir chevelu que les effets néfastes sont les plus notables.

Lavage et conditionnement dans un même produit, c'était pourtant une bonne idée, non ?

L'idée est bonne, excellente même. Les résultats sont généralement plus que satisfaisants, mais la présence incontournable d'ingrédients comme les ammoniums quaternaires rend le produit moins génial qu'il n'y parait.

Si cela peut vous rassurer, toutes les études montrent qu'on obtient les meilleurs résultats de lavage/conditionnement des cheveux en utilisant un shampoing normal, suivi d'un après-shampoing (ou d'un masque).

L'avènement des crèmes lavantes, comme bien d'autres produits avant, a vocation avant tout à répondre à un consommateur qui compte son temps et souhaite des produits pratiques, rapides et faciles à utiliser, avec des résultats visibles immédiatement.

Pour conclure sur les crèmes/baumes capillaires lavants

Les ammoniums quaternaires très irritants, qui causent des soucis dermatologiques grâves, personne n'en parle jamais. Pourtant les dermatologues et certains professionnels de la coiffure (les shampouineurs qui font des dizaines de shampoings/après-shampoings dans la journée au bac) connaissent bien le phénomène.

Sans doute aussi parce qu'il semble incontournable d'y avoir recours, car ce sont les seuls ingrédients à l'heure actuelle qui permettent d'avoir des après-shampoings ou masques réellement démêlants. De fait, ils sont aujourd'hui utilisés dans plus de 98% des après-shampoings ou masques démêlants/conditionnant. De mon point de vue et en tant que "tête frisée", les 2% restants qui sont généralement des produits certifiés Bio, ne sont pas réellement des "démêlants", bien qu'ils aient un effet adoucissant/nourrissant convenable.

Pourtant, il existe bel et bien un ingrédient naturel, écologique et absolument non irritant qui permet d'avoir un niveau de démêlage à l'égal des après-shampoing conventionnels. Difficile à formuler, assez onéreux et assez méconnu aussi, il n'est pas encore utilisé à l'heure actuelle (en tout cas dans une formule de produit démêlant).

Qu'on ne vienne pas me dire qu'il y a des ingrédients chimiques qui ne peuvent pas être remplacés au naturel avec la même efficacité.

On a vu que c'était faux avec les silicones, les parabens ou les sulfates, mon petit doigt me dit qu'on le verra aussi un jour avec les ammoniums quaternaires... On parie ?

Partager
1 commentaire Laisser un commentaire
RépondreTreguer - 24/08/2017

Bonjour,

Dans votre article vous parlez d'un ingrédient naturel, écologique et non irritant permettant un démêlage égal. Pouvez-vous m'en dire plus à ce sujet ?

Cordialement,
Marion
Votre commentaire a bien été posté, merci pour votre contribution !