FRAIS DE PORT OFFERTS SUR VOS DOSES D'ESSAI DE POUDRE MINÉRALE !  J'EN PROFITE >

Denovo - créateur de soins authentiques
Greenlife   /   Focus ingrédient   /   Salle de bain   /   Denovo live  /  Rencontre

 

Le sérum : soin booster par excellence pour tous les types de peau !

 


Un sérum ? Encore une invention marketing, hein Alice ?

Entre scepticisme et lassitude, la question est récurrente, les sourires en coin aussi, tout comme les moues dubitatives.

"Je ne vois pas l'utilité, j'ai déjà ma crème de jour !"

"Encore une invention marketing pour nous faire consommer plus"

"C'est juste un produit cher à rajouter à notre routine, ce n'est pas pour moi"

"Je n'en ai pas besoin, c'est pour les peaux matures ça !"


 

Qu'est ce qu'un sérum ?

Revenons d'abord à l'origine du terme "sérum" ! Il est emprunté au domaine de la biologie. Selon Wikipédia, "le sérum est le liquide sanguin débarrassé de ses cellules et des protéines de la coagulation. Principalement constitué d'eau, il contient des substances dissoutes, qui sont essentiellement :

  • des protéines (anticorps, albumine)
  • Divers ions (sodium, chlorure, etc...) Un terme savant pour désigner un liquide essentiel, riche en éléments nutritifs et protecteurs. Qui illustre donc très bien l'acception cosmétique : des actifs performants dissouts dans une base aqueuse (ou huileuse).

 

Par définition donc dans un sérum, la part belle doit être donnée aux actifs.

Qu'ils soient purifiants, lissants, clarifiants ou décongestionnants, ils se doivent d'être les éléments primordiaux (au contraire d'une crème dans laquelle les ingrédients importants sont hydratants / nourrissants / protecteurs et où les actifs sont complémentaires).

Quelle est sa fonction ?

C'est un soin ciblé et riche en actifs performants.

Ciblé car il doit répondre à une problématique particulière (éclat, purifiant, lissant, etc...). Riche en actifs performants car c'est un soin pointu pour lequel on attend un résultat précis. Il en existe pour chaque problématique de peau : grasse, mature, en manque d'éclat, lissant, chaque besoin peut avoir son sérum.

Il ne se substitue absolument pas à la crème de jour ou de nuit (ce qu'on entend très souvent), ils n'ont pas la même fonction.

Avec un sérum vous rechercherez la correction ou l'amélioration d'un point particulier. Avec la crème de jour ou de nuit, vous rechercherez avant tout du confort, de la protection, voire un teint matifié et ce, de façon immédiate et superficielle. Là est la principale nuance. Ne cherchez donc pas à répondre de façon instantanée avec un sérum, à un manque réel de confort, une protection mécanique de la peau contre le froid ou une peau qui brille pendant la journée avec un sérum, vous seriez déçues.

Le sérum va avoir une action profonde mais surtout graduelle, pas immédiate. Son action se mesure donc sur un mois d'utilisation régulière au minimum. Car si un sérum "peaux grasses" contient des actifs sébo-régulateurs pour réduire efficacement les excès de sébum, ceux-ci ne sont pas forcément matifiants dans l'immédiat. Pour avoir un effet matifiant immédiat, misez plutôt sur une crème/fluide matifiant ou une base de teint.

De même, si un sérum "éclat" contient des agents correcteurs du teint pour l'éclat, ceux-ci ne seront pas forcément "irisés" comme dans un fond de teint éclat. Gardez bien en tête qu'un ou des actifs ciblés (principe de base d'un sérum) répond à une problématique donnée et le fait spécifiquement. Bien sûr, on trouve des produits qui combinent des aspects essentiels au sérum et des aspects accessoires (un sérum pour peau grasse qui agit sur l'excès de sébum et absorbe aussi le sébum de façon mécanique).

De mon point de vue, cela va à l'encontre du concept de sérum. Car rappelons-nous que le sérum doit faire la part belle aux actifs. Y rajouter des agents matifiants type poudres absorbantes revient à diminuer la part des actifs traitants. Il vaut mieux rester cohérent et laisser l'aspect purement matifiant (absorbant) à la crème de jour ou au maquillage (base de teint) et se focaliser sur les actifs traitants dans le sérum.

Le sérum est revendiqué comme un soin profond mais surtout ciblé, pas un soin de surface qui fait tout.

Quelle utilisation ?

Choisissez un sérum quand vous avez besoin d'un coup de boost effectif dans votre routine ET sur un point particulier.

Un sérum = une action spécifique.

Si votre crème de jour ne vient pas à bout de votre teint brouillé par exemple, un sérum éclat est tout indiqué. Ou encore, si vous n'arrivez pas à venir à bout de vos soucis de peau grasse (pores dilatés, boutons, brillances), choisissez un sérum sébo-régulateur. Les adeptes de la technique du millefeuille qui utilisent systématiquement un sérum avant la crème de jour, ont là une façon complète de répondre à un problème particulier :

  • Le sérum va traiter en profondeur la problématique visée (régulation  du sébum, éradication des boutons, luminosité du teint).
  • La crème de jour (ou de nuit) va compléter cette action en surface (effet matifiant immédiat par des agents absorbants pour une peau grasse, effet "lumière" immédiat pour un teint terne, effet nourrissant avec une crème de nuit).

A noter que la crème de jour/de nuit peut aussi agir en profondeur quand elle contient des actifs ciblés. Mais ceux-ci ne seront probablement pas concentrés comme dans un sérum.

Très logiquement donc, le sérum ne s'utilise jamais seul.

Voyez-le comme... un sous vêtement ! Vous ne sortiriez pas en sous-vêtements dans la rue n'est-ce pas ? De même, le sérum doit être complété par un produit classique (crème ou fluide de jour/de nuit). Par contre, vous pourriez vous passer de sous-vêtements pour sortir dans l'absolu, mais il vous manquera probablement un sous-vêtement pour vous sentir parfaitement à l'aise (enfin pour la grande majorité d'entre nous...). C'est exactement comme cela qu'il faut voir un sérum. Il n'est pas obligatoire, mais il apporte un plus essentiel et surtout ciblé.

Enfin, comme dans tout domaine, tout est question de bon sens : si vous avez la peau vraiment grasse et non déshydratée, un sérum "hydratant" vous suffira peut-être la journée en été et vous pourrez vous passer de fluide/crème en plus. Mais de façon générale, ne soyez pas déçue par un sérum s'il ne se suffit pas à lui seul pour l'aspect hydratant/nourrissant/matifiant, car ce n'est pas son but.

Bien sûr, si vous achetez un sérum "hydratant", il n'est pas normal que vous vous jetiez sur votre crème nourrissante 2 minutes après l'avoir appliqué parce que votre peau tire. Si sa revendication est l'hydratation, la peau ne doit déjà plus tirailler après, même si vous aurez probablement besoin d'une crème par dessus pour avoir un vrai confort toute la journée. Par contre, si un sérum "lissant" ne vous hydrate pas la peau dès l'application, cela n'est pas incohérent, sa fonction cible étant de lisser la peau.

Comment appliquer le sérum ?

  • Le sérum est un soin ciblé, il agit spécifiquement sur ce pour quoi il est conçu. Les aspects accessoires sont du ressort de la crème de jour/de nuit qui suit.
  • On utilise quelques gouttes sous sa crème, pas plus. Il ne s'agit pas comme pour une crème, de laisser un peu de matière en surface mais de la faire pénétrer entièrement dans la peau pour y agir.
  • Inutile également d'en mettre beaucoup, puisque c'est un soin concentré prévu pour avoir une action complète avec une petite quantité. Pour que cette équation fonctionne, la sensorialité du produit est importante, c'est le point suivant.

L'aspect sensoriel

Le sérum est un soin ciblé et concentré, cela ne l'empêche pas d'être sensoriel, bien au contraire. Et vous allez vite comprendre pourquoi.

Pour agir de façon profonde sur une problématique, le sérum doit pénétrer vite et bien. Exit les textures qui restent en surface et qui s'étalent mal. Exit les textures qui restent collantes même après quelques minutes. Exit celles qui peluchent aussi, il n'y a rien de plus désagréable que des peluches quand on veut rajouter sa crème par dessus son sérum.

Pour éviter cet aspect, il est préférable d'utiliser un sérum et une crème de la même gamme quand cela est possible. Ils sont en général conçus pour aller ensemble et minimisent donc les possibilités d'incompatibilité de textures.

Pour garder son aspect complémentaire à la crème, le sérum doit être fluide (mais pas liquide). C'est tout bête, mais un sérum est fluide pour permettre à la crème qui suit de mieux s'y fondre. Imaginez une superposition de 2 crèmes épaisses à la suite. Cela ne fonctionnerait pas. Pour permettre une superposition, il faut que le premier produit (sérum) soit fluide et disparaisse une fois appliqué pour laisser la place au suivant. Une texture fluide est idéale, sans être non plus liquide pour couler partout et rendre l'application fastidieuse.

Gel, lait fluide ou huile ?

C'est une question de préférence. Certains sérums sont gélifiés, d'autres non. Sachez simplement qu'une texture gelifiée permet souvent au produit suivant de mieux pénétrer, par effet d'osmose. Sachez aussi qu'un texture gélifiée s'étale souvent mieux avec une petite quantité (par effet de glisse.

Néanmoins, avec une texture non gélifiée (lait fluide), ou une huile, il y a moins de risque d'avoir un aspect collant (quoique).

Les textures aqueuses (gel ou lait fluide) s'accordent bien à une utilisation de jour. Les textures huileuses vont à merveille pour une utilisation le soir ou sur les peaux matures/très sèches.

Définissez la texture de votre sérum en fonction de vos préférences et du ressenti de votre peau, mais ne partez pas sur des à priori (un sérum huileux peut parfaitement convenir à une peau grasse et un sérum aqueux à une peau très sèche). Tout est question de formulation et il n'y a pas de règle stricte.

De même, un produit opaque ou transparent ne définit pas les actifs contenus ou les propriétés du sérum, ne vous laissez pas avoir par ces effets purement visuels pour évaluer votre sérum.

Au delà de l'à priori et comme toujours, il faut tester le produit pour se faire son propre avis.

Le sérum finalement, qu'est-ce que j'en pense ?

De façon personnelle, c'est un élément clé de ma routine visage. J'y trouve un intérêt sans commune mesure à celui d'une crème ou de tout autre produit non rincé. Je les mixe à volonté en choisissant toujours selon les besoins de ma peau.

Normalisant, éclat, repulpant, je varie en fonction de mes besoins en utilisant toujours chaque produit pendant un temps raisonnable.

Le jour, j'aime les textures légèrement gélifiées qui pénètrent vite et ne se sentent plus. Le soir, j'aime la sensualité des sérums huileux légers et très pénétrants qui apportent aussi de part leur aspect huile, un côté cocoon.

Il m'arrive aussi d'utiliser un sérum normalisant le jour et un sérum éclat le soir. Les possibilités sont infinies et j'aime l'idée de cibler les besoins de ma peau. Je ne peux que vous encourager à découvrir ce produit incontournable si ce n'est déjà fait, votre peau vous le rendra bien !

Le seul souci étant que vous pourriez vite en devenir accro !

 


Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Pinterest !

Le sérum Eclat booster d'éclat de Denovo

Partager
8 commentaires Laisser un commentaire
RépondreCarla LaBelette - 02/06/2015

Bonjour,

J’ai découvert les sérums Denovo grâce aux offres présentes sur le site et ils sont véritablement formidables! L’odeur et la texture rendent leur utilisation très très agréable et surtout ils sont efficaces.

Néanmoins, pour les débutantes comme moi, il serait très utile que vous exposiez très clairement et très précisément comment il faut appliquer les sérums de la marque.

En effet, sur le site il est indiqué qu’il faut environ trois gouttes pour l’ensemble du visage mais je ne vois pas précisément à quelle quantité correspond la goutte en question (une pression de pipette semble-t-il mais j’ai l’impression soit d’en mettre trop ou pas assez).

Faut-il « faire chauffer la matière » dans ses mains avant de l’appliquer sur le visage?

En outre, faut-il tapoter pour appliquer le produit puis/ou faire des mouvements de lissage ?

Faut-il attendre un peu avant d’appliquer un hydratant ? Cet hydratant peut-il être une huile végétale naturelle (jojoba, argan, etc)? Il y a-t-il des incompatibilités ?

Enfin, peut-on se passer de crème/huile hydratant(e) si l’utilisation du sérum suffit (peau qui ne nécessite pas d’hydratation externe) ou bien est-ce qu’il faut quand même en mettre afin que le sérum soit plus efficace ou en quelque sorte « scellé »?

Désolée pour toutes ces questions, mais au regard de la très grande qualité des produits Denovo je voudrais être sûre que j’en fais une utilisation optimale.
RépondreEsther - 15/03/2015

Bonsoir, je découvre votre site, très pro, je voudrais savoir comment fluidifier une huile sans utiliser d’alcool éthylique? Comment créer un sérum huileux mais pas poisseux? Merci.
RépondreOrdalie - 28/01/2015

Bonjour,

Comme toujours votre article est très intéressant. J’ai également quelques questions. Connaissez-vous un sérum sébo-régulateur ayant une bonne composition (certifié bio ou non) ?
Pouvez-nous dire pour quand environ sont prévues les sorties des gommages acides que vous prévoyez de créer ?

Merci !
Alice Roux - 10/02/2015

Bonjour !
Ce qui donne le plus de satisfaction est d’agir quand elles ne sont pas encore installées. L’hydratation et la protection de la peau contre les UV sont les clés ! Les ridules qui apparaissent quand la peau est déshydratée sont une indication des besoins à combler via des produits bien hydratants. Mais une fois les rides réellement installées, cela devient plus compliqué et les résultats qu’on peut attendre sont plus faibles.

Bien à toi.
Répondrecurieuse - 25/01/2015

merci pour ta réponse !

juste une dernière question : y a-t-il un moyen de lutter contre les rides, superficielles ou profondes ?

Encore merci !
Alice Roux - 10/02/2015

Bonjour !
Ce qui donne le plus de satisfaction est d’agir quand elles ne sont pas encore installées. L’hydratation et la protection de la peau contre les UV sont les clés ! Les ridules qui apparaissent quand la peau est déshydratée sont une indication des besoins à combler via des produits bien hydratants. Mais une fois les rides réellement installées, cela devient plus compliqué et les résultats qu’on peut attendre sont plus faibles.

Bien à toi.
Répondrecurieuse - 22/01/2015

Bonjour Alice,

je me demandais :

1) qu’appelles-tu un sérum repulpant ?

2) qu’appelles-tu un sérum éclat ? (un sérum « whitening » ?)

3) comptes-tu créer un gommage avec de l’acide glycolique et de l’acide lactique ? (j’ai hâte de connaître la réponse)

4) est-ce qu’une lotion est bénéfique et « indispensable » dans une routine ?

Je te remercie !

Au plaisir de te lire. (et de voir les nouveaux produits denovo en vente sur le site !)
Alice Roux - 22/01/2015

Bonjour,

Pour te répondre sur tous les points :
1) Un sérum repulpant peut-être apparenté à de l’anti-âge, avec une revendication non pas sur les rides, mais plus sur la fermeté et la tonicité de la peau.
C’est avant tout un très bon hydratant, qui contient aussi des agents qui augmentent la respiration cellulaire et/ou agissent sur la synthèse de collagène.
2) Un sérum éclat peut agir de 3 façons différentes. Il peut avoir un effet sur les défauts cutanés (tâches, irrégularités du teint) en bloquant la tyrosinase (et donc la synthèse de mélanine et l’apparition des tâches). C’est le mécanisme courant pour les sérum dits « whitening ». Il peut aussi agir via des AHA par exemple, en exfoliant continuellement la peau pour laisser apparaître une peau « neuve ». Enfin, il peut agir en empêchant l’oxydation des cellules (anti-oxydant) et donc limiter les tâches dues à l’exposition aux UV.
3) Oui, et oui !
4) Une lotion est intéressante, car elle prépare la peau aux soins suivants. Je ne dirai pas qu’elle soit indispensable par contre, parce que de mon point de vue, un sérum peut également apporter les bénéfices d’une lotion (régulation du pH cutané après le nettoyage, limitation du calcaire déposé sur la peau, hydratation ou autre effets complémentaires, optimisation de la pénétration des soins suivants).

En espérant t’avoir répondu,
Alice.
Votre commentaire a bien été posté, merci pour votre contribution !