UN GREEN BAG ET UN MAGAZINE DENOVO OFFERTS DÈS 4 SOINS ACHETÉS      J'EN PROFITE !

Denovo - créateur de soins authentiques
Greenlife   /   Focus ingrédient   /   Salle de bain   /   Denovo live  /  Rencontre

 

Mécanique, chimique, enzymatique : l'exfoliation en 5 points !

 


L'exfoliation fait partie des soins de beauté que l'on pratique désormais de façon aussi courante que le nettoyage quotidien du visage.

Dans le  domaine de l'exfoliation (élimination des cellules mortes pour laisser apparaître une peau "neuve" et estomper les défauts cutanés), il existe 2 types de procédés.

Ainsi, on parle couramment de "gommage" pour désigner un produit à action mécanique (ce sont des grains naturels ou synthétiques qui vont exfolier la peau par frottement) et de peeling pour désigner un produit à l'action chimique (des composés chimiques vont attaquer les cellules mortes et les éliminer).

Quel procédé choisir et pour quel type de peau ? Quels résultats en attendre et pourquoi ? comment choisir son produit exfoliant ?


1. Le gommage à grains (mécanique)

  • Le principe

C'est le procédé classique qu'on retrouve encore dans 95% des produits exfoliants. Les grains peuvent être des agents synthétiques (billes de polyéthylène). [Celles-ci ont désormais mauvaise presse car accusées de nuire à l'écosystème en passant dans les canalisations puis dans l'environnement marin.] ou des agents naturels (écorces de fruits à coques, pulvérisation de pulpe de fruits, de plantes, d'épices, etc...).

La taille des grains définit en général l'usage  les gros grains plus abrasifs (sucre, sel) sont destinés à l'exfoliation du corps, les plus fins à l'exfoliation du visage.

  • Pour qui ?

En théorie le gommage mécanique à grains convient à tous les types de peau. Dans les faits, se pose souvent un souci de texture : (grains trop fins, trop peu nombreux, ou à l'inverse, grains trop abrasifs, trop nombreux, etc... ) mais aussi de sensibilité (peaux réactives, peaux irritées, etc...).

Les gommages mécaniques sont en règle générale déconseillés sur les peaux sensibles (frottements irritants) mais aussi sur les peaux grasses (excite les glandes sébacées) et les peaux sujettes aux imperfections (aggravation des lésions type boutons).

Je déconseille personnellement de façon générale tout gommage mécanique à grains quel que soit le type de peau, car les frottements qu'ils produisent sont susceptibles d'irriter n'importe quel type de peau. Ils peuvent trouver une justification chez les hommes dont la peau est de façon générale plus épaisse, pour éviter les poils incarnés de la barbe par exemple. Mais pour une peau de femme dont le but est l'exfoliation douce des cellules mortes et l'éclat, les gommages à grains sont de mon point de vue à proscrire.

 

2. Le gommage acide (chimique)

  • Le principe

C'est un procédé qui tend à se développer de plus en plus et qui s'inspire des méthodes professionnelles pratiquées en dermatologie. Ce sont cette fois des agents acides qui vont attaquer les cellules mortes de l'épiderme pour les éliminer par desquamation. On utilise généralement des acides de fruits ou des composés organiques. Ces agents acides doivent être choisis en fonction du type de peau concerné et dosés de façon à produire l'exfoliation souhaitée en réduisant les risques d'irritations.

Ainsi :

- L'acide glycolique (Alpha Hydroxy Acid ou AHA) est issu généralement de la canne à sucre, mais peut être synthétisé. Il s'utilise particulièrement pour les peaux matures (tâches de vieillesse, perte d'élasticité, rides). Etant la plus petite molécule parmi les AHA (Alpha Hydro Acides), il va pénétrer plus profondément et agir sur la structure même de l'épiderme). C'est l'acide de fruit à choisir quand on recherche une action "anti-âge" (structure de la peau). Mais de part cette même pénétration accrue dans la peau, il peut poser des soucis de tolérance et doit donc être dosé et formulé de façon optimale.

- L'acide lactique (Alpha Hydroxy Acid ou AHA) issu notamment de la fermentation du lait mais qui se trouve aussi dans plusieurs fruits ou synthétisé. C'est l'acide de fruits de référence pour les peaux en manque d'éclat. Son activité se concentre sur les cellules mortes et les défauts cutanés de surface (tâches pigmentaires, peau terne, peau de fumeur, manque d'éclat). L'acide lactique est généralement bien toléré et peut donc s'utiliser sans soucis sur tous types de peaux, même sensibles. Un actif de choix pour toutes les revendications "éclat".

- L'acide salicylique (Béta Hydroxy Acid ou BHA) trouve son origine dans le saule principalement mais peut aussi être synthétisé. Il s'utilise tout particulièrement pour les peaux grasses et à imperfections. Il a en effet une action exfoliante comme tous les acides de fruits, mais également purifiantes et anti-inflammatoire. L'autre particularité de l'acide salicylique est son caractère lipophile (soluble dans les huiles), il est ainsi particulièrement bénéfique sur les comédons et autres microkystes qu'on retrouve souvent chez les peaux mixtes et grasses ou dans certaines formes d'acné. Dans la famille des AHA se trouvent aussi les acides citrique, malique, tartrique, mandélique ou maléique qui sont moins utilisés car n'apportant pas de réel plus par rapport aux acides glycolique et lactique.

  • Pour qui ?

Les acides (AHA ou BHA) s'utilisent sur tous les types de peaux. La seule limite étant le dosage et la sensibilité personnelle de la peau. Quand l'action du gommage est purement chimique, il n'y a aucun frottement de grains, la seule action est donc celle de l'acide.

Les exfoliants chimiques sont particulièrement recommandés sur les peaux sensibles et mixtes à grasses, à imperfections en raison de l'absence de grains irritants. Mais il convient aussi très bien aux peaux normales ou sèches en recherche d'éclat. A tous les types de peaux donc.

3. Le gommage enzymatique (chimique)

  • Le principe

C'est un procédé qui est souvent combiné au gommage acide (chimique aussi). Ici, les agents exfoliants sont des enzymes issues de fruits (Papaïne pour la papaye, Broméline pour l'ananas, Ficine pour la figue, etc...). Les enzymes sont également présentes dans certaines levures.

On les appelle aussi des "protéases", car elles attaquent les protéines (peaux mortes) pour les éliminer en les désolidarisant de la peau saine.

Leur action ressemble donc à celle des acides. Il est important de noter que les enzymes sont des molécules fragiles et peu stables. Ainsi, on estime que de la papaïne en solution (dans une lotion, une crème, un lait, un gommage crème) perd ses propriétés en quelques semaines.

Autrement dit, sans formulation particulière pour garantir leur stabilité (sous forme sèche par exemple), les enzymes type Papaïne ou Bromeline (les plus courants) n'ont qu'une action marketing dans la plupart des produits en contenant.

  • Pour qui ?

Le gommage enzymatique a la même indication que le gommage aux acides. Il est plus léger en général, raison pour laquelle les 2 sont souvent combinés (action des acides et action des enzymes). Certaines personnes peuvent réagir aux enzymes végétales et ces réactions sont liées à celles au latex. Mais de façon générale, les enzymes végétales sont très bien tolérées. Tout comme pour le gommage aux acides, il n'y a pas de grains susceptibles d'irriter la peau (les enzymes sont généralement pulvérisées très finement).

4. Les autres types d'exfoliants

Certains agents qui sont avant tout des humectants (retiennent l'eau à la surface de la peau) peuvent aussi produire une action kératolytique (exfoliante). Ce sont notamment l'urée et certains lactates (sodium lactate). Ils doivent être fortement dosés pour avoir une vraie action, ce qui limite leur usage dans certains types de produits. Ils sont également très bien tolérés et peuvent compléter l'action d'un peeling acide et/ou enzymatique.

5. Choisir le gommage qui convient à ma peau

Vous l'aurez compris, c'est un peu à chaque peau son exfoliant, selon la sensibilité et les effets recherchés. Partant du principe que je déconseille de façon générale tout type de gommage mécanique à grains, voici ma sélection d'actifs à rechercher dans un peeling chimique (acide ou enzymatique):

  • Recherche d'éclat (hyperpigmentation, peau terne, teint brouillé) → Peeling acide (lactique en particulier) complété ou non par des enzymes (Papaïne ou Broméline).
  • Effet anti-âge (rides légères, fermeté, tâches de vieillesse → Peeling acide (glycolique en particulier)
  • Effet purifiant (peaux grasses, acné, pores dilatés, comédons) → Peeling acide (salicylique en particulier) complété ou non par des enzymes (Papaïne ou Broméline).

A vous de jouer !

 


Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Pinterest !

Tout savoir sur l'exfoliation de la peau

 

Partager
0 commentaire Laisser un commentaire
Votre commentaire a bien été posté, merci pour votre contribution !