LA CRÈME LACTÉE EST DE RETOUR !   
J'EN PROFITE

Denovo - créateur de soins authentiques
Greenlife   /   Focus ingrédient   /   Salle de bain   /   Denovo live  /  Rencontre

 

LESSIVE MAISON, L'EFFET LIME SOAP

La lessive maison est souvent un des premiers produits que l'on réalise quand on passe à une routine maison green.
Il est en effet très simple de trouver une recette, de mélanger quelques ingrédients pour avoir un produit prêt à l'emploi. Les recettes sur le net ne manquent pas et il y 'en a pour tous les goûts.
En poudre ou liquides, elles promettent un linge propre, frais et des formules biodégradables sans agents toxiques.
La réalité est tout autre, car bien souvent, l'efficacité n'est pas au rendez-vous. Au debut sur du linge pas trop sale, pas trop blanc et à 60°C, notre lessive maison fonctionne. Mais lorsqu'on se retrouve avec un linge vraiment sale et qu'on veut laver à moins de 60°C, ça se complique. Sur le moyen et long terme, c'est le lave-linge qui commence à montrer des signes d'encrassement, ce qui diminue son efficacité et parfois peut causer des pannes.
Quant au linge même, il présente souvent des traces après le lavage, en particulier sur le linge foncé. Le linge blanc lui, ne ressort jamais vraiment blanc et les tâches ne partent jamais entièrement.
Pourquoi est-il si compliqué d'obtenir une lessive maison efficace ? La raison est à rechercher dans la formule utilisée et notamment dans l'ingrédient principal des lessives maison : le savon.
Car les recettes de lessive maison qu'on trouve un peu partout ne diffèrent guère : du savon de marseille naturel et neutre, des cristaux de soude, quelques additifs pour renforcer le pouvoir lavant/parfumer.
Or ce savon qui est censé laver, rencontre 2 problèmes majeurs dans notre lave-linge :
  • Les dépôt insolubles de calcaire en eau dure.
  • La cristallisation des molécules de savon en eau froide. 

La cristallisation, un paramètre difficilement contrôlable

Le savon de marseille, lorsqu'il est utilisé même rapé, a tendance à se cristaliser dans l'eau. Ce souci peut-être minimisé en le chauffant, mais il se recristallise alors en refroidissant.
Celles qui font leur lessive liquide ont sans doute déjà observé ce phénomène : une fois chauffées, les paillettes de savon se dissolvent bien et forment un beau gel. Mais quand on revient le lendemain, le gel s'est transformé en surface en un masse compacte.
La cristallisation diminue logiquement le pouvoir lavant du savon, car la portion de savon non dissoute dans l'eau ne lave pas correctement. Pire, elle va s'accrocher au linge dans le tambour sans se dissoudre. Cet effet est moins grâve lorsque le linge est lavé à la main, en passant le pain de savon sur le linge avant de le frotter.

L'effet "lime soap", caractéristique des molécules de savon.

Lorsqu'un savon entre en contact avec une eau dure, il se forme un composé insoluble qui se dépose sur les surfaces.
Cet effet s'observe facilement lorsqu'on essaie de se laver les cheveux au savon. Les cheveux rincés sont alors comme poisseux et poudreux à la fois. Ce dépôt de Calcium stearate (calcaire en nom commun) reste sur le cheveu, le rendant mou, terne et désagréable au toucher. L'effet est similaire sur la peau, mais il est beaucoup moins visible et perceptible. Sur les fibres textiles, c'est la même chose que sur les cheveux. Il se forme un dépôt qui laisse des traces blanchâtres bien visibles sur le linge foncé.
Et en raison de l'effet lime soap, le linge n'est pas entièrement débarrassé du gras ou des tâches, ceci même avec l'ajout de cristaux de soude.

Les lessives du commerce.

Qu'elles soient liquides ou solides, les lessives du commerce n'utilisent pas de savon, mais des tensioactifs. Et même lorsqu'elles affichent "Lessive au savon de marseille" pour faire naturel, ce savon n'est pas le principal agent lavant, mais un additif. La grande différence est qu'un tensioactif lorsqu'il est bien choisi, contrairement au savon, se dissoud intégralement dans l'eau même dure et ne génère pas de molécules de calcaire insolubles. Il a également une rinsabilité supérieure, et s'élimine donc entièrement au rinçage.
Par contre, tous les tensioactifs ne se valent pas. Certains ont une meilleure dissolution en eau froide, d'autres y sont insolubles. Certains adoucissent naturellement les fibres, d'autres les rendent rêchent. Il faut donc choisir le tensioactif optimal, qui va laver parfaitement même en eau froide, avec un effet dispersant sur les molécules de calcaire, voire un léger effet "conditionnant" au rinçage, qui pourra permettre parfois, de zapper l'adoucissant.
Comme dans beaucoup de domaines, la démarche de base parait simplissime, mais force est de constater que bien souvent, on revient aux lessives du commerce par manque d'efficacité de nos lessives maison.

 

DÉCOUVREZ NOTRE INTERPRÉTATION DE LA LESSIVE MAISON !

DÉCOUVRIR

Partager
0 commentaire Laisser un commentaire
Votre commentaire a bien été posté, merci pour votre contribution !

 

BRUME MAGNÉTIQUE
Maintenant disponible en format 100 ml
pour une utilisation longue durée,
sans payer 2 fois + cher !

 

Je craque !