Denovo - créateur de soins authentiques
Greenlife   /   Focus ingrédient   /   Salle de bain   /   Denovo live  /  Rencontre

 

Colette, Fondatrice de Re-Belle


Des fruits et légumes invendus qui se réinventent de façon gourmande ?

C'est le pari de Re-belle, qui lutte contre le gaspillage alimentaire et crée des emplois solidaires.

On a rencontré Colette, la fondatrice de la marque.


 

Bonjour Colette, quel est votre parcours ?

Je suis Colette, j’ai 29 ans. J’ai une formation assez hétéroclite, avec une licence de droit, un parcours en école de commerce et pour finir, un CAP cuisine !

 

 

Comment vous est venue l’idée de créer Re-belle ?

Je faisais partie du mouvement Disco Soupe (1), qui sensibilise le public au gaspillage alimentaire en organisant des sessions de cuisine collective en musique et avec des fruits et légumes invendus.
C’était mon activité du weekend, et la semaine je travaillais dans une association qui accompagne des personnes en recherche d’emploi. Quand j’ai découvert des projets en Europe qui associaient création d’emploi et lutte antigaspi en créant des produits gourmands, je me suis lancée dans l’aventure Re-belle !

 

 

Quelle est la démarche derrière Re-belle ?

L’objectif est de créer de délicieuses confitures, faites maison, qui sauvent des fruits invendus et créent des emplois locaux pour des personnes en difficultés.

 

 

Vos recettes sont plutôt originales, notamment celles qui mixent fruits et légumes…

Exactement, toutes les recettes sont créées en fonction des fruits et légumes que nous collectons. Nous avons donc une gamme éphémère et créative qui valorise chacun des produits !

 

 

Comment s’organisent les collectes de fruits et légumes ?

C’est une course et il ne faut pas traîner car ce sont des produits périssables ! 

Nous faisons une tournée de 10 magasins à Paris et dans le 93 tous les lundis et mercredis. Les chefs de rayon nous mettent de côté les produits invendables qu’il faut consommer immédiatement et nous les embarquons pour les trier et les cuisiner dans notre labo.

 

Au-delà du gaspillage alimentaire, quelle est la démarche derrière Re-belle ?

J'étais plus sensible aux enjeux sociaux, aux inégalités et à l’exclusion, et c’est pour créer du lien dans les quartiers que j’ai commencé à faire des Disco Soupe (1). 

Mais tout est lié: ne pas gaspiller, c’est respecter le travail des producteurs et notre terre. C’est aussi se reconnecter avec son alimentation et la façon dont elle est produite.

 

 

Des petits conseils pour lutter contre le gaspillage à notre échelle, dans la vie de tous les jours ?

Prendre le temps de faire la cuisine mais aussi accommoder les restes avec ses fonds de frigo… C’est toujours dans ces moments que je crée les meilleures recettes, car cela oblige à être inventif et à sortir de sa routine “cuisine”.

Privilégier aussi les produits peu transformés, qui se conservent plus longtemps et que l’on peut cuisiner de mille façons différentes ! 

Lutter contre le gaspillage, c’est aussi réinventer sa façon de consommer et de cuisiner !

 

 

Quelle est votre recette Re-belle incontournable ?

La confiture banane-orange, une recette transmise par une grande confiturière alsacienne, qui en plus d’être délicieuse, permet de sauver un des fruits les plus consommés par les Français, que je retrouve donc souvent dans mes cagettes !

 

 

Vous n’êtes distribués qu’en région parisienne pour le moment, une extension dans le reste de la France ou à l’étranger est-elle prévue ?

Je l’espère, mais nous voulons déjà trouver le bon équilibre en Ile de France ! Il y a encore beaucoup de choses à faire ici !

En attendant, il y a des supers projets aussi à Chambery: “J’aime Boc’oh” (2) - à Toulouse: “Les repêchés mignons” (3) - à Bordeaux: “Les confitures de Dominique” (4) mais aussi des soupes, des cuirs de fruits … les sources antigaspi sont inépuisables !

 

 

Des projets pour l’année à venir ?

Devenir la confiture préférée des parisiens pour pouvoir embaucher plus de monde (nous sommes 4 pour le moment) et sauver plus de fruits !

 

 

 


Re-belle sur les réseaux sociaux

En boutique

 
Disco Soupe est un mouvement solidaire et festif qui s’approprie l’espace public et le rebut alimentaire pour sensibiliser au gaspillage alimentaire dans 60 villes de France, et à l'étranger.  
Des personnes de tous horizons se rencontrent, munies de leurs économes, et cuisinent en musique les légumes invendus des supermarchés sous forme de soupe, distribuées gratuitement ensuite à la foule présente.
Initié à Paris en 2012 sous l’impulsion des Schnippel Disko berlinoises (portées par l’association Slow-Food), Disco Soupe fait déjà swinguer les marmites du monde entier !

(2) J’aime Boc’oh - Chambery

J’aime Boc’oh est une conserverie solidaire qui valorise des fruits et légumes disqualifiés, en conserves artisanales, au service de la création d’emplois pour des personnes en situation de fragilité.

11 route de Lyon
73 160 Cognin
Tel : 04 79 96 33 32
Courriel : contact@jaimebocoh.com

(3) Les repêchés mignons - Toulouse

Les Repêchés-Mignons sont de bonnes confitures élaborées avec amour à Toulouse à partir de fruits et légumes en rébellion contre le gaspillage alimentaire.

(4) Les confitures de Dominique - Bordeaux

Avec une démarche inscrite dans le champ de l'économie solidaire et de la lutte contre le gaspillage, les confitures de Dominique sont confectionnées manuellement, sans additif ni colorant, et exclusivement avec des produits frais, triés avec minutie, puis cuites dans des chaudrons de cuivre.

Banque Alimentaire
14 rue Bouguainville
33300 BORDEAUX
Tel:06 21 06 52 17
Courriel: adechi559@gmail.com

 

 

Partager
0 commentaire Laisser un commentaire
Votre commentaire a bien été posté, merci pour votre contribution !

 

 

SOYEUX ELIXIRS !

Nos fabuleux Elixirs Eclat et Pureté sont de retour cet automne !
 
 
SHOPPER >