FRAIS DE PORT OFFERTS SUR VOS DOSES D'ESSAI DE POUDRE MINÉRALE !  J'EN PROFITE >

Denovo - créateur de soins authentiques
Greenlife   /   Focus ingrédient   /   Salle de bain   /   Denovo live  /  Rencontre

 

Cheveux et passage au naturel : la période de transition



Au secours ! Je fais un passage au naturel, j'ai arrêté les sulfates et les silicones, mes cheveux ressemblent à de la paille !

Le naturel c'est pas pour moi, j'ai essayé 4 mois, mes cheveux n'ont pas apprécié, j'ai laissé tomber !

J'ai essayé les shampoings bio, mes cheveux n'ont jamais été aussi ternes !


Vous vous reconnaissez ? Normal. Ce sont des réflexions qui reviennent souvent, sur les forums, les groupes de beauté, les blogs, les réseaux sociaux, entre copines...

Elles reflètent une incompréhension, un découragement et surtout un retour à ses habitudes par dépit. Ca réussit peut-être à d'autres mais pas à moi, dommage !

La période de transition, kezako ?

Comme son nom l'indique, elle désigne un changement dans sa routine capillaire, en général le passage vers une routine plus naturelle (exit les silicones, les sulfates, les quats).
 
Mais si on en parle beaucoup, c'est parce que bien souvent, elle devient un véritable cauchemar pour celles qui s'y risquent : cheveux emmêlés, secs, incoiffables. De quoi s'arracher les cheveux et courir acheter une bouteille de silicone pour que ça cesse. Mais il est intéressant de constater que si pour certaines c'est un cauchemar, ça n'est pas le cas de tout le monde. Pour d'autres, cela se passe très bien.
 
Il y aurait donc les cheveux  pour qui le "naturel" fonctionne et les autres ? Pas vraiment ! en réalité, tout est dans la façon de comprendre ce changement, de l'appréhender et de le gérer.
 
 

J'utilise des produits contenant des sulfates, des silicones et des quats...

Les silicones et les quats sont la base de cosmétique capillaire conventionnelle. Toute l'efficacité d'un produit capillaire conventionnel repose sur ces 2 ingrédients. Parce qu'ils donnent l'apparence d'un cheveu sain de façon systématique et artificielle. Voir l'article : "Qu’est-ce qui fait l’efficacité d’un produit capillaire conventionnel ?"
 
Les silicones gainent le cheveu de façon plus ou moins durable, tant et si bien qu'au bout d'un moment ils sont plastifiés (et c'est le cas). Ce qui les rend imperméables (moins sensibles à l'humidité), supprime l'électricité statique (plus contrôlables), d'apparence brillants et plus faciles à coiffer, puisque chaque fibre est "entourée" d'une couche de silicone qui reflète la lumière et qui empêche le peigne ou la brosse de s'accrocher. Effet accentué quand on utilise à la fois un shampoing, après-shampoing et soin sans rinçage contenant des silicones.
 
Les quats quant à eux, rendent le cheveu "mou". Il n'y a plus d'effet de "crissement" quand on les froisse. Enduits de quats et mouillés, ils glissent comme des algues, se démêlent facilement, semblent plus brillants et plus doux.
Ce sont ces effets que l'on apprécie quand on utilise des produits conventionnels. Comme quand on ne peut se passer d'assouplissant pour le linge, ou pour rester dans la beauté, de vernis sur ses ongles striés/jaunis. On est habitué à cette sensation artificielle, à tel point que pour nous, ce sont ça nos cheveux, et pas autre chose.
 
Pour comprendre ce que sont ces ingrédients et pourquoi ils sont décriés, je vous invite à lire cet article.
 

...et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Et pourtant...
 
Si plus de 90% des femmes utilisent aujourd'hui des produits contenant des sulfates/silicones/quats, combien sont vraiment satisfaites de leurs cheveux ? très peu ! On s'en plaint au moins une fois par jour, ils ne sont jamais assez bien, assez souples, assez doux, assez brillants...
 
On se plaint de ces cheveux qui ne poussent pas assez vite, de ces pointes qui sont sèches, de ce cuir chevelu qui graisse trop vite (le fameux "racines grasses/pointes sèches). Du cuir chevelu devenu sensible, des pellicules dont on ne peut se débarrasser. De devoir les laver tous les jours ou tous les 2 jours.
 
On remarque aussi qu'on ne peut plus se passer de son soin aux silicones après le shampoing (sinon c'est la catastrophe). Qu'en utilisant un shampoing sans sulfates on a 0 mousse et pire, le cheveu semble "poisseux". Qu'on ne peut absolument pas démêler ses cheveux sans une tonne d'après-shampoing. Qu'on ne semble vraiment bien coiffée que quand on sort de chez le coiffeur.
 
Et on est frustré.
 
Vous l'entendez souvent, vous le pensez vous-même ? Classique et véridique !
 
Et puis au delà de l'esthétique, il y a aussi une remise en question écologique. On souhaite consommer mieux, préserver sa santé, la planète et on se dit qu'on tenterait bien un passage vers plus de naturel. Et c'est là que les ennuis commencent...
 

Comment notre perception du cheveu est biaisée par la cosmétique conventionnelle ?

La période dite "de transition apparaît quand vous refaites connaissance avec vos cheveux tels qu'ils sont. Parce que vous avez oublié depuis longtemps à quoi ressemblent et comment se comportent des cheveux "normaux".
 
1ère chose à savoir, quand vous utilisez des produits conventionnels (ou dits "naturels") contenant 3 ingrédients en particulier (les sulfates, les silicones et les quats), vos cheveux ne sont pas des cheveux normaux. Cela paraît exagéré dit comme ça, mais voici la preuve par 5 que c'est le cas :
 
  • Le type de cheveux racines grasses/pointes sèches, ce n'est pas normal ! Non, ça n'existe pas. C'est une pure création de l'utilisation de shampoings décapants (sulfates). Les sulfates vont dérégler l'équilibre du cuir chevelu qui va produire plus de sébum et dans le même temps, décaper les pointes qui seront de plus en plus sèches. Mais il n'est pas normal que votre cuir chevelu soit de plus en plus gras (shampoings impossibles à espacer) et vos pointes de plus en plus sèches.
  • Le cuir chevelu qui devient sensible alors que ce n'était pas le cas avant, ce n'est pas normal. Sauf si vous avez mis un produit toxique sur votre tête (coloration, traitement anti-poux). Non, vous, vous n'utilisez que votre shampoing contenant des sulfates, qui rend votre cuir chevelu sensible. Et accessoirement un après-shampoing/masque aux quats irritants...
  • Le cheveu gras dès le lendemain du shampoing ce n'est pas normal. Les sulfates sont en cause pour le cuir chevelu, mais également les silicones qui en gainant trop la fibre, laissent plus vite le sébum s'écouler sur les longueurs. Même chose pour les quats qui s'accrochent à la fibre, l'alourdissent et accélère la descente du sébum.
  • Le cheveu absolument indémêlable sans silicone ou quat, ce n'est pas normal. Qu'il accroche un peu, oui. Qu'il ne glisse pas comme des algues, oui. Mais qu'on ne puisse pas du tout le démêler, non. Cela est du au fait qu'on ne sait plus qu'il faut démêler avec un peigne à large dents, en commençant par les pointes et en remontant. Que si le peigne ne glisse pas comme sur de la soie, c'est tout à fait normal. Parce qu'on est habitué à ce que les quats/silicones fassent tout le boulot tous seuls alors dès ça coince un peu, on se dit : "impossible".
  • Le cheveu qui parait absolument incoiffable sans lissage, ce n'est pas normal. Qu'on préfère ses cheveux lisses, ok. Qu'on aime les baguettes raides par préférence, ok. Qu'on les lisse pour changer de tête, ok. Mais qu'on arrive absolument pas à en faire QUOI QUE CE SOIT quand ils ne sont pas lissés, ce n'est pas normal. C'est parce que les silicones et les quats combinés aux lissages à la chaleur modifient le "tombé" et la structure naturelle du cheveu. Le cheveu n'ondule plus qu'à moitié, les boucles sont détendues, sans forme, même le cheveu raide à l'origine semble lourd, pas souple. On n'a d'autre choix que de le lisser pour paraître coiffée, et c'est le cercle vicieux.

La période de transition sans catastrophe, c'est possible ?

 
Oui, c'est possible, à une condition : être raisonnable et cohérent.
 

1. On ne passe pas du jour au lendemain de la cosmétique conventionnelle à son frigo...

Je reçois chaque jour des e-mails de ce type : "j'ai arrêté les silicones et quats, je ne me lisse plus les cheveux,  je mets de l'huile de coco, du miel et du yaourt en masque et je me lave les cheveux avec de la poudre d'avoine. Je suis déçue, mes cheveux sont ternes, poisseux et moches."
 
> Sachez que des cosmétiques naturels bien faits, ça existe aussi. Vous ne pouvez pas passer du jour au lendemain à des produits bruts sans drame. Vos cheveux encore saturés de silicones ne seront pas lavés avec des poudres. Il leur faut un vrai shampoing avec des tensioactifs qui lavent et qui éliminent progressivement les silicones. Et si vous rajoutez des produits difficiles à rincer en plus, c'est complet !
 
> Testez et trouvez-vous un vrai shampoing sans sulfates et sans silicones.
 
> Préférez des soins avant-shampoing, en évitant les produits riches en protéines (yaourts) en sucre (miel) ou en huiles grasses. Difficiles à rincer sans sulfates et de pH parfois non adapté, ils risquent de saturer le cheveu, ou d'ouvrir encore plus les écailles, d'où l'effet terne. Vous aurez tout le temps d'y revenir une fois votre routine installée.
 

2. On coupe ce qui est irrécupérable pour repartir sur une bonne base

Nombre de personnes sont déçues parce que les soins "naturels" ne semblent avoir aucun effet. Non seulement ils ne peuvent agir sur un cheveu gainé de silicones, mais en plus ils n'ont pas vocation à réparer des cheveux complètement détruits.
 
 Quand le cheveu est abîmé après des années de lissages quotidiens, des colorations, il faut se résoudre à couper. Pas 2 centimètres, mais tout ce qui est abîmé, quitte à couper en plusieurs fois, au fur et à mesure de la repousse. 
 

3. On dédramatise

Non, personne n'a envie de traîner avec des cheveux horribles pendant 3 mois, mais il faut tout de même relativiser certains aspects. Inutile de passer au tout ou rien du jour au lendemain.
 
Vos cheveux sont difficiles à démêler ?
 
 Supprimez les silicones de votre après-shampoing et gardez les quats au début. Vous pourrez vous en passer une fois que vous aurez réappris à toucher vos cheveux tels qu'ils sont.
 
Vos cheveux semblent moins souples quand ils sont débarrassés du silicone ?
 
 Abusez des soins avant-shampoing sous forme d'huile, utilisez ensuite un vrai shampoing, votre après-shampoing sans silicones puis terminez par un produit hydratant sous forme de crème sur cheveux humides.
 
Vos cheveux semblent moins brillants ?
 
 Utilisez systématiquement une huile très légère par petites touches juste après le shampoing. Elles font aussi bien que des silicones sans l'effet occlusif.
 
Et souvenez-vous que tous ces "ajustements" sont classiques et surtout temporaires.
 

4. On ne s'arrête pas à un échec pour tout abandonner

 
Non, le naturel n'est pas un gage d'efficacité, il existe plein de produits naturels qui ne fonctionnent pas (shampoing qui ne lave pas ou qui assèche, crème qui fait des peluches, huile qui poisse, après-shampoing qui ne fait rien...). Mais il en existe aussi qui fonctionnent très bien. Vous savez sans doute qu'en cosmétique conventionnelle, il y a des tops et des flops ? c'est pareil en cosmétique naturelle ! Quand un produit ne fonctionne pas, ce n'est pas parce qu'il est naturel, c'est parce qu'il est mal conçu/ne vous convient pas/n'est pas performant.
 
 Des produits naturels qui fonctionnent, il y en a, à vous de tester et de trouver votre routine !
 

Quand on doute

Oui mais toi tes cheveux sont déjà bien à la base / tu as du temps / tu fais plein de soins.
 
Cette phrase, je l'ai encore entendue il y a 2 jours.
 
Et non, il n' y a pas des cheveux chanceux et des cheveux malchanceux. Il y a un apprentissage à faire, apprendre à retrouver ses vrais cheveux. Arrêter de croire aux miracles et trouver des gestes/produits qui fonctionnent. Et des filles au naturel avec des cheveux sublimes, il y en a plein. Elles n'ont pas toujours eu les cheveux comme ça, elles ont appris, testé, trouvé.
 
Laure (Edelweiss Haircare), Pauline (Les cheveux de Mini), Coline (Et pourquoi pas coline), Marie (Shakermaker) pour ne citer qu'elles ! Elles ont su trouver ce qui leur convient et faire de leur passage au naturel, une réussite !
 
Moi qui baigne dans les cosmétiques depuis plus de 10 ans, non, je n'ai pas fais une grosse allergie qui m'a obligée à passer au naturel.
 
Non, je ne le fais pas seulement pour des raisons écologiques. Je le fais parce que ça me réussit, ce que n'ont pas pu faire des sulfates, silicones et quats.
 
Alors ça m'a pris comme ça, j'ai coupé 70 centimètres, j'ai tout changé et je me sens bien dans mes cheveux !
 
Conseils pour réussir son passage au naturel
 
Je suis la fille aux cheveux frisés qui n'utilise pas d'après-shampoing et qui démêle ses cheveux sans problèmes.
 
Je suis la fille aux cheveux frisés qui n'utilise pas de silicones et qui reste coiffée après une pluie battante.
 
Je suis la fille aux cheveux frisés qui se coiffe en 10mn le matin.
 
Je suis la fille aux cheveux frisés qui n'utilise pas de sèche-cheveux et qui les lisse 4 fois par an.
 
Je suis la fille aux cheveux frisés qui part en vacances avec un shampoing, une crème lactée et un oléo silk (et mes 10 doigts pour les démêler, coiffer).
 
Non je n'ai pas plus de temps que vous, non je n'ai pas des cheveux chanceux.
 
Oui mes cheveux vont bien (au moins 350 jours par an). Et pour rien au monde je n'en voudrais d'autres !
 
Ca vous donne envie d'essayer ?
 

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Pinterest !

 
Soin des cheveux naturels

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Partager
7 commentaires Laisser un commentaire
RépondreApo - 03/06/2017

Bonjour,
J'ai les cheveux bouclés et très secs, avec un cuir chevelu très irrité. De plus, j'ai souvent du mal à bien rincer les shampoings. Récemment j'ai essayé me faire des shampoings au ghassoul (poudre), et catastrophe, j'ai eu les cheveux tout poisseux, impossible de les récupérer même avec des shampoings commerciaux depuis une semaine...
Je pense essayer un shampoing sans sulfate, mais je suis un peu à cours d'idées...
Auriez-vous des conseils?
RépondreCoste - 08/04/2017

Superbe article je comprend mieux , je suis passer au naturel il y a 1mois , mes cheveux sont extrêmement fins et j'ai des mèches décolorées , je me posais beaucoup de questions , je ne vais pas me décourager , je souhaite des cheveux plus beaux , plus volumineux , merci pour cet article ????????????
RépondreApolline - 31/01/2017

Bonjour, Je suis passée au bio il y a six mois (shampoings et coloration), après une première coloration chimique qui restera unique. J'ai fait un masque à l'argile avant la première coloration végétale en salon. Je suis contente de ce changement, mais je trouve que mes cheveux regraissent deux fois plus vite depuis. Est-ce "normal" ? Est-ce que je dois changer de shampoing bio ? (sachant que j'en suis à 3 essayés...) Merci par avance !
RépondreApolline - 31/01/2017

Bonjour, Je suis passée au bio il y a six mois (shampoings et coloration), après une première coloration chimique qui restera unique. J'ai fait un masque à l'argile avant la première coloration végétale en salon. Je suis contente de ce changement, mais je trouve que mes cheveux regraissent deux fois plus vite depuis. Est-ce "normal" ? Est-ce que je dois changer de sahampoing bio ? (sachant que j'en suis à 3 essayés...) Merci par avance !
RépondreBenacquista Benacquista - 15/08/2016

Bonjour, je perds mes cheveux depuis des années. Malgre différents traitements j ai perdu du volume et vitalite
Ils sont devenus crepus
Dernièrement j ai fait une couleur pour cacher cheveux blancs….. et commence a avoir racine. Insupportable pour moi !
J ai 49 ans et toutes recherches médicales n ont rien donne (tyroide, hormones….)
Que faire……
RépondreKIWI - 06/01/2015

Bonjour, cela fait tout pile 1 an que je suis passé au naturel. Avant cheveux gras aux racines et secs aux pointes. Je les ai toujours lavé une fois par semaine, en les attachant au bout du 2ème jour car gras. je suis toujours à 1 lavage par semaine sauf qu’à présent , mes cheveux sont gras sur toutes la longueur. Je désespère et ai envie de repasser aux pdts chimiques. des conseils ? (je fais un henné par mois, me lave les cheveux à la farine de pois chiche et les hydrate à l’aloe vera). Merci
enelya - 08/01/2015

il faut que tu espaces tes shampoings au fur et à mesure. T’abord essayes d’ t’habituer à faire un shampoing tous les trois jours et ce n’est pas grave si tu n’y arrive pas à chaque fois mais essaye de le faire le plus souvent possible et ton cuir chevelu va s’habituer et peut être que tu pourra passer à 4 jours. Pour les démangeaisons, essaye de te brosser les cheveux plus souvent et de faire des massages du cuir chevelu. Je te conseille aussi de faire une eau de rinçage au vinaigre blanc, ça assainit le cuire chevelu et rend les cheveux brillants! Enfin, je pense qu’il ne faut pas arrêter l’après-shampoing mais en utiliser un naturel.
Votre commentaire a bien été posté, merci pour votre contribution !