FRAIS DE PORT OFFERTS SUR VOS DOSES D'ESSAI ! DÉCOUVREZ LE NOUVEAU BAUME GIVRÉ !  J'EN PROFITE >

Denovo - créateur de soins authentiques
Greenlife   /   Focus ingrédient   /   Salle de bain   /   Denovo live  /  Rencontre

 

Démaquillants visage: Les nouvelles galéniques démaquillées !


Je ne jure que par les huiles démaquillantes !

J'ai adopté le mille-feuille et ma peau revit !

Je ne trouve pas de démaquillant assez doux pour mon visage !

Je rince toujours mon eau micellaire, pas toi ?

J'ai la peau grasse, je n'utilise que des textures gel !

J'ai la peau sèche et sensible, je n'utilise que des laits !

Baume démaquillant ? kézaco ?


 

La routine du démaquillage est désormais bien rentrée dans les habitudes, popularisée notamment par la routine du mille-feuille venue d’Asie (application successive de différents produits démaquillants/nettoyants/hydratants/lissants, nourrissants, etc...), mais bien des questions demeurent encore en ce qui concerne la routine idéale, le combo de produits parfait, la combinaison adaptée à notre peau et qui changera tout.

 

Peau nette, matifiée, hydratée, purifiée, non asséchée, qui ne tiraille pas... en plus d'un démaquillage efficace et pratique, le produit démaquillant devient un soin à part entière. Telles sont nos nouvelles attentes vis-à-vis d'un produit démaquillant.

Si les laits démaquillants classiques ont encore leurs nombreuses adeptes, nulle surprise de constater que les nouvelles formes de démaquillants aient largement conquis de nombreuses autres, et soient de plus en plus plébiscités.

Plus performants, en particulier sur un maquillage de plus en plus sophistiqué, plus respectueux de la peau (et des cils fragiles), plus simples d'utilisation, voire écologiques (adieu les dizaines de disques de coton quotidien) plus sensoriels aussi (bienvenue dans l'ère du massage du visage), voire ludiques et plaisants, ils gagnent chaque jour de nouvelles adeptes conquises.

Le démaquillage sert bien sûr à éliminer les produits de maquillage utilisés (fonds de teint, poudres, fards, rouge à lèvres, mascaras...) mais pas que ! Les poussières, les particules de gaz d'échappements citadins, la sueur, le sébum, tout se qui se dépose sur notre peau tout au long de la journée.

Le démaquillage n'est donc pas réservé à "celles qui se maquillent". Il dissout toutes les impuretés, du maquillage mais aussi de la pollution quotidienne.

Eaux micellaires, huiles/gelées/baumes démaquillants, tous ces démaquillants visage sont entrés dans notre quotidien, largement déclinés par plusieurs marques, conventionnelles, naturelles ou biologiques.

Mais que valent ces démaquillants nouvelle génération d'un point de vue ingrédients, cohérence des galéniques et des routines ? Quid de leur efficacité ? de leur douceur ? de leur composition ? de leur utilisation ?

 

Focus sur les différents démaquillants visage

Les eaux micellaires

  • La galénique

C'est un produit démaquillant sur base aqueuse, qui contient des tensioactifs solubles dans l'eau. Ici, ce sont les tensioactifs qui ont une place prépondérante, plus que dans un produit huileux (huile démaquillante) ou une émulsion (lait démaquillant).

Pourquoi ? parce que si une huile ou un lait classiques possèdent une petite propriété  de dissoudre un maquillage (moins efficace et moins rincable), l'eau seule elle, ne le peut pas. Les tensioactifs sont donc clés dans une eau micellaire.

On pourrait simplifier en disant qu'une eau micellaire est un gel lavant liquide et dilué. Ce n'est pas aussi simple en réalité, car mettre une petite quantité de tensioactifs dans de l'eau ne suffit pas à créer une eau micellaire. Pour que les fameuses micelles se forment, il faut une température particulière (kraft point) et une concentration spécifique (Concentration micellaire critique ou CMC).

De fait, certaines eaux nettoyantes n'ont parfois de micellaire que le nom et ne sont en réalité ni plus ni moins... qu'un gel lavant liquide et dilué.

Qu'est ce que ça change ? Les micelles (directes quand elles sont dans de l'eau) sont une configuration particulière des gouttelettes de tensioactif dans l'eau, qui rend une eau micellaire plus douce et mieux tolérée sur la peau, qui permet également de ne pas rincer le produit (voir mon avis sur cette question plus bas).  Quand le produit mousse sur la peau, c'est déjà une indication que l'eau micellaire en question contient trop de tensioactifs et s'apparente plus à un gel lavant. Moins doux, potentiellement irritant donc. Problème de formulation.

  • Pour qui ?

Les eaux micellaires conviennent à tous les types de peaux. Elles sont une alternative aux laits démaquillants, car leur efficacité est généralement supérieure notamment sur le maquillage des yeux et elles permettent de retrouver la sensation d'un démaquillage à l'eau. La gestuelle est également très similaire à celle d'un lait démaquillant, puisqu'on retrouve le disque de coton pour étaler et éliminer le produit.

  • Comment choisir son eau micellaire ?

Pour minimiser les risques d'allergies, d'intoxication cutanée et pour le côté écologique, on évite les tensioactifs éthoxylés type PEG (quasiment 100% des eaux micellaires conventionnelles). Les PEG (PolyEthylène Glycol) sont en effet souvent contaminés par du Dioxane potentiellement cancérigène. Ce sont également des multiplicateurs de pénétration, qui vont rendre la peau plus perméable à des substances toxiques.

On évite également les tensioactifs cationiques type Cetrimonium bromide ou chloride, qui sont irritants, en particulier pour les yeux. De même que le stabilisant EDTA qui a la capacité de se fixer dans l'organisme. D'autant que sa pénétration est favorisée par les PEG.

On choisira un produit contenant une eau florale apaisante (bleuet, rose, camomille), astringente (hamamélis) , ou purifiante (lavande, agrumes), c'est selon les préférences. Dans l'idéal, l'eau micellaire ne contient qu'un seul tensioactif (suffisant pour former des micelles) de type AlkyPolyGlucoside (Decyl, Lauryl, Coco, Caprylyl/Capryl Glucoside) ou pour leur vertus hydratantes et émollientes, des Polyglyceryl (Polyglyceryl-10). Pour le reste (conservateurs, additifs), c'est pareil que n'importe quel autre cosmétique.

  • On rince ou pas ?

L'indication classique est qu'une eau micellaire ne se rince pas, à l'instar d'un lait démaquillant. Beaucoup choisissent néanmoins de rincer l'un ou l'autre, car elles n'ont pas la sensation d"une peau propre sinon. Il y a également le fait que l'eau micellaire est considérée comme un démaquillant, pas comme un nettoyant, lequel sera donc utilisé à la suite de l'eau micellaire.

En dehors des préférences personnelles, le rinçage d'une eau micellaire n'est pas indispensable. Sa galénique est en effet spécialement étudiée pour qu'un rinçage ne soit pas nécessaire. Si vous voulez mon avis, je conseillerais de rincer ou non selon le type d'eau micellaire.

Je vous conseillerai de la rincer si elle contient des PEG ou des tensioactifs irritants cités plus haut. Sachant cependant que ces PEG ou tensioactifs irritants sont très souvent présents aussi dans les sérums/crèmes de jour/nuit conventionnels que vous ne rincez sûrement pas...

A l'inverse, si vous choisissez une eau micellaire sur base de Decyl, Coco ou Caprylyl/Capryl glucoside, ou mieux encore de Polyglyceryls, il n'y a absolument aucune raison de la rincer. Car ce sont là des tensioactifs tout à fait doux et qui se retrouvent encore une fois dans vos produits de soin non rincés, mais à l'inverse des PEG, sans risque d'irritation/intoxication cette fois.

A moins que le rinçage ne soit votre préférence, aucun risque ni dommage si vous ne rincez pas une eau micellaire de ce type (plutôt naturelle ou bio donc).

 

Les huiles démaquillantes

  • La galénique

Ce sont des produits sur base huileuse cette fois, souvent des mélanges d'huiles pures et d'huiles estérifiées, qui contiennent des tensioactifs solubles dans les huiles, qui les rendent "rincables" à l'eau. En réalité, il s'agit là aussi d'un produit micellaire, sauf que les micelles en question ne sont pas "directes" comme dans une eau micellaire, mais" inverses".

  • Pour qui ?

Elles conviennent à tous les types de peaux, des peaux sèches aux peaux grasses, car bien que de base huileuse, elles n'ont pas vocation à rester sur la peau après le  rinçage et n'ont donc généralement aucun pouvoir comédogène/graissant.  Une fois rincée, l'huile démaquillante est éliminée de la peau, à l'instar d'une crème lavante.

Les peaux sèches et sensibles apprécieront l'absence du disque de coton qui peut irriter/arracher des cils et la sensation de confort après le rinçage. Les adeptes de maquillage chargé apprécieront l'efficacité du démaquillage, notamment sur les yeux et sur du maquillage très pigmenté ou waterproof.

Exit le coton, on utilise uniquement les doigts pour masser le visage sec et dissoudre les impuretés puis on rince abondamment. C'est donc une nouvelle galénique mais aussi une nouvelle gestuelle, plus sensorielle, plus relaxante aussi.

 

Les gelées/baumes démaquillants

Grande nouveauté de ces dernières années, ils se rapprochent beaucoup des huiles démaquillantes (corps gras) mais se présentent sous forme de gelée/baumes solides.

Les gelées démaquillantes peuvent contenir un peu d'eau, et sont ainsi à mi-chemin entre l'eau micellaire et l'huile démaquillante. Les baumes démaquillants sans eau eux, s'apparentent beaucoup aux huiles démaquillantes, mais sous forme solide.

Bien formulés, leur efficacité et leur confort sont généralement supérieurs à ceux d'une eau micellaire, mais également à ceux d'une huile, notamment quand ils se présentent sous forme de gelée contenant un peu d'eau. Car ils contiennent alors des agents émollients/hydratants en plus (glycérine), des agents apaisants/purifiants aqueux (eaux florales, extraits de plantes). Ce sont donc des micro-émulsions majoritairement huileuses, contenant une petite part d'éléments aqueux.

Autre avantage, de par leur forme moins liquide, les gelées ou les baumes démaquillants ne coulent pas, accrochent mieux à la peau et ne laissent pas de voile devant les yeux à l'utilisation, ce qui les rend plus pratiques. Enfin, le massage est généralement plus agréable/facile avec ces gelées/baumes qu'avec une huile fluide.

 

Huile/gelée/baume démaquillant, comment choisir parmi les démaquillants visage ?

Pour garder la peau saine, on évite les huiles minérales (généralement du Polyisobutène), les silicones (Cyclométhicones, Dimethicone) et aussi les acrylates parce que le but est de débarrasser la peau des impuretés, pas de rajouter des agents occlusifs qui vont l'empêcher de respirer.

Pour le reste (conservateurs, agents stabilisants), c'est pareil que tout autre cosmétique, on exclut les ingrédients toxiques, encore plus si l'huile/gelée/baume contient des PEG/Tricedeth/ Sorbeth/ Ceteareth qui vont favoriser leur pénétration.

Les meilleurs agents nettoyants pour les huiles/gelées/baumes démaquillants de base huileuse restent les Polyglycerols (Polyglyceryl + 1 chiffre) et les esters de sucre (sucrose stearate, sucrose laurate, etc...). D'une parfaite innocuité, ils respectent le film hydrolipidique, ne sont pas détergents, non irritants, ne dessèchent pas la peau et possèdent en plus des propriétés hydratantes/humectantes qui favorisent le confort à l'utilisation et après le rinçage.

 

Ma préférence à moi ?

Pour avoir testé eaux micellaires, huiles, gelées et baumes démaquillants, ma préférence en terme de démaquillants visage va largement aux gelées démaquillantes de base huileuse, mais contenant un peu d'eau. Je les préfère aux eaux micellaires, aux huiles et aux baumes démaquillants.

Pour moi qui me maquille souvent, notamment la totale au niveau des yeux, je trouve les gelées huileuses très performantes pour démaquiller en un seul passage, sans arracher les cils et sans coton. J'aime également la texture gelée parce qu'elle "accroche" mieux à la peau et permet un massage plus consistant qu'une huile.

Enfin, je trouve que les gelées présentent tous les avantages des huiles démaquillantes (efficacité, douceur) sans les inconvénients (texture fluide donc qui coule, favorise le voile devant les yeux et les yeux qui piquent). Je préfère également les gelées aux baumes solides sans eau, car elles peuvent contenir des eaux florales, ce qui en fait par la même occasion des toniques soignants.

 

Cet article vous a t-il éclairé sur ces démaquillants visage nouvelle génération ?

Et vous, qu'avez-vous testé parmi ces produits et inclus dans votre routine ?

Partager
0 commentaire Laisser un commentaire
Votre commentaire a bien été posté, merci pour votre contribution !