NOUVEAU ! LE PLEIN D'HYDRATATION AVEC NOS CRÈMES DE JOUR DIVINES ! DÉCOUVRIR >>>

Denovo - créateur de soins authentiques
Greenlife   /   Focus ingrédient   /   Salle de bain   /   Denovo live  /  Rencontre

 

Petit guide pratique pour bien débuter avec le layering

 


Combien de fois avez-vous utilisé une crème de jour pour peau grasse qui était bien hydratante mais vous laissait la peau luisante ?

Combien de fois avez-vous utilisé une crème de jour pour peau sèche qui pénétrait bien mais vous laissait la peau qui tiraille ?

Et si le problème ne venait pas des produits même mais de leur utilisation ?

Vous êtes nombreuses à nous poser à peu près les mêmes questions :

  • "Je cherche la crème de jour parfaite à utiliser pour ma peau mixte, mais soit elle est trop riche pour ma peau, soit pas assez."
  • "Je cherche une bonne crème matifiante mais je n'en trouve aucune qui tienne plus de 4 heures."
  • "Je ne trouve pas de crème assez nourrissante pour ma peau. J'ai toujours la peau qui tire en journée".

Et si le layering était une piste à explorer pour trouver la routine idéale pour votre peau ? Je vous parle de routine et pas de produit, parce que la crème qui fait tout n'existe pas, et c'est tout à fait normal. C'est bien connu, quand on fait tout, on ne fait rien correctement

L'intérêt du layering en 4 points !

1. La peau bénéficie d'un panel plus large d'actifs qui ne peuvent pas être apportés par un seul produit dans chaque catégorie.

Si vous recherchez par exemple une crème de jour pour peau grasse qui vous matifie la peau de 8h à 20h, il vous faudra faire l'impasse sur le côté très hydratant. Et quand elle sera très hydratante, le côté matifiant ne sera pas au rendrez-vous.

→ L'alternative layering ? Vous tourner vers une bonne crème hydratante qui ne laisse pas la peau grasse, mais rajouter un autre produit pour l'effet purement matifiant. Vous suivez ?

2. Vous multipliez les actifs et ciblez plusieurs problèmes en même temps.

Votre souci est un excès de sébum et vous recherchez une crème de jour qui hydrate, purifie, resserre les pores et hydrate. Vous ne trouverez pas une crème qui fait tout ça, au mieux elle le fera mal.

→ L'alternative layering ? Utiliser un produit purifiant (pour assainir la peau), puis un produit astringent (pour resserer les pores) et un dernier produit hydratant. Logique non ? 

3. L'assimilation par la peau est meilleure : vous profitez pleinement de chaque produit appliqué.

L'absorption des produits par la peau fonctionne en osmose et il existe des facteurs favorisant cette pénétration : utiliser une forme gel par exemple avant une crème de jour booste sa pénétration et donc son action.

4. Vous utilisez moins de produit pour un meilleur résultat.

Quand vous utilisez une crème hydratante après vous être lavé le visage, vous en mettez une certaine quantité. Quantité qui peut être divisé par 2 si vous avez appliqué au préalable une lotion et/ou un sérum hydratants : vous en mettez moins mais ça agit mieux car meilleure assimilation.

Le layering, c'est compliqué ?

Ce qui est compliqué, c'est de trouver le produit qui vous convienne dans chaque catégorie. C'est exactement la même démarche que de construire une routine classique, layering ou pas. Une fois sa routine installée, le layering ne prend pas plus de temps qu'une routine normale. L'important est de trouver le bon produit pour la bonne indication. Le reste suit tout seul.

Petit guide pratique pour débuter !

Supersposer les couches avec le layering, ça fonctionne bien tant que la douceur est au rendez-vous. Parce que plus on multiplie les gestes et plus on a de risques d'agresser la peau. Il faut donc miser sur le maximum de douceur en particulier pour les produits démaquillants/nettoyants/exfoliants/purifiants. Ciblez donc les galéniques les plus douces dans ces catégories de produits :  

1. Le démaquillage : un produit huileux, liquide ou en baume. 

Ca reste la meilleure forme pour éliminer le maquillage et les impuretés grasses. Le plus ? On utilise ses doigts, pas un disque de coton (moins d'agression) et on rince entièrement (sans laisser un film désagréable comme avec un lait).

 À exclure : Les démaquillants huileux contenant des PEG (irritants) ou des huiles minérales (occlusives).

2. Le nettoyage : un produit de type mousse.

La mousse reste la forme de nettoyant qui contient le moins de tensioactif (versus un gel ou un savon). Douceur toujours ! Le plus ? On garde le plaisir de la mousse et un bon pouvoir nettoyant avec moins d'irritation ou d'assèchement.

 À exclure : les mousses contenant des sulfates ou PEG (irritants), de l'EDTA.

Layering - Nettoyage avec mousse

3. L'exfoliation : un produit à action enzymatique.

S'il est un rituel où l'exfoliation mécanique est à exclure totalement, c'est bien le layering. Les exfoliants enzymatiques sont tout à fait indiqués ici pour leur aspect non abrasif. Le plus ? On garde l'efficacité sur les cellules mortes avec moins d'agression et en prime, on profite des effets clarifiant et purifiant des acides de fruits/salicylique.

 À exclure : les exfoliants à grains, qui contiennent des huiles minérales ou des silicones.

4. La lotion : un produit élaboré avec de vrais bénéfices.

Oubliez vite les lotions ancestrales à l'alcool ou les simples eaux florales. Le must, ce sont les lotions élaborées gélifiées qui ont de vrais bénéfices pour la peau (voir cet article) et ne l'assèchent /l'irritent pas.

Le plus ? On élimine une fois de plus le coton et on l'applique à la main (0 irritation par frottement). En prime, on a déjà des premiers bénéfices soin dès cette étape (hydratation, resserrement des pores ou pureté).

 À exclure : les lotions contenant de l'alcool (irritant), des agents antiseptiques de type ammoniums quaternaires (sensibilisant), des acrylates (occlusifs) ou des PEG.

 

5. Le sérum : un shoot d'actifs ciblés

Que vous ayez la peau sèche, grasse, manquant d'éclat ou relachée, un sérum va vous apporter des actifs concentrés pour traiter une problématique particulière (voir cet article). Le sérum est aussi un élément clé du layering, car en plus de sa fonction active supérieure, il va permettre une meilleure assimilation de l'hydratant qui suit.

Le plus ? On traite réellement une problématique et de façon ciblée. Les résultats se font rapidement sentir sur la peau.

 À exclure : Les sérums contenant des silicones, des acrylates (occlusifs), des PEG (irritants) ou des huiles minérales.

Utiliser un sérum pour le layering

6. Le contour d'yeux

Ce n'est pas un produit d'usage répandu quand on a pas de souci particulier sur cette zone. Mais en cas de cernes, de poches ou de peau relâchée, le soin du contour de l'oeil a toute sa place dans une routine layering.

Le plus ? On traite cette zone délicate avec un produit dédié aux actifs ciblés selon sa problématique (poches, cernes, regard fatigué).

 À exclure : Les contours d'yeux contenant des agents sensibilisants (PEG).

7. L'hydratant

La crème de jour est le produit qui va apporter le confort nécessaire tout au long de la journée (ou de la nuit). Elle peut contenir aussi des actifs mais beaucoup moins qu'un sérum car ce n'est pas réellement un produit traitant, mais un produit confort. Le plus ? On protège la peau des agressions tout au long de la journée et on a pas la peau qui tire au moindre souffle de vent.

 À exclure : Les crème contenant des silicones, des acrylates, des huiles minérales ou des PEG.

Crème de jour pour le layering

Comment je case ça dans ma routine quotidienne ?

Ce petit guide est complet pour débuter le layering, mais il balaie aussi toutes les catégories de produits possibles. Personnellement je n'utilise par exemple pas de contour d'yeux aujourd'hui. Ma routine est donc :

1- Matin

2- Soir

A vous d'adapter la vôtre selon vos besoins et attentes.

Ça en vaut la peine ?

Oui, si on prend le soin de :

  • Sélectionner des produits doux qui ne transforment pas le layering en décapage groupé,
  • Trouver le bon produit dans chaque catégorie,
  • Ecouter sa peau et adapter sa routine jusqu'à trouver celle qui convient le mieux.

Dans ces conditions les résultats sont souvent à la hauteur des espérances ! Le layering n'est pas une recette miracle, c'est une logique simple qui consiste à piocher dans plusieurs produits pour traiter plusieurs problématiques en même temps. Le principe étant d'utiliser pleinement les propriétés de chaque produit, plutôt que chercher un seul produit miracle qui ferait tout, et donc pas de façon optimale, avec des résultats en demi-teinte.

Si vos attentes pour un même produit sont multiples (crème de jour bien hydratante ET purifiante ET matifiante).

Si vous avez l'impression d'utiliser des bons produits (bonne composition, bons actifs) mais avec des résultats mitigés.

Si vous avez l'impression que vos produits ne vous satisfont qu'à moitié (crème bien hydratante mais qui laisse un film brillant par exemple).

Alors le layering pourrait être une piste à explorer.Cette méthode vous permettra peut-être de mieux utiliser vos produits et d'avoir des résultats plus complets.

Vous vous y mettez ? Vous y êtes déjà ? Partagez vos ressentis et expériences sur le sujet !


Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Pinterest !

Guide pratique layering

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Partager
1 commentaire Laisser un commentaire
RépondreMarie - Louise - 04/08/2017

Bonjour
C'est avec grand intérêt que je consulte votre site, dommage que je ne l'ai pas vu plus tôt. Peut-être pourriez-vous m'aider et surtout ma petite fille qui a 17ans et qui souffre d'acné très sévère avec boutons enflammés, microkystes..le tout sur peau mixte mais très grasse par endroit etc..
Après avoir galéré pendant 2 ans et n'y tenant plus, elle s'est mise au curacné depuis janvier 2017 et termine sa cure ce mois-ci avec beaucoup de courage avec tous les inconvénients que cela comporte: son année de fac est fichue à cause de tous ces problèmes et sans beaucoup de résultats,dès oubli de pilule Jasmine, les boutons reviennent. Pour le dermato il faut s'attendre à des récidives...Depuis 2mois, j'ai découvert le site d'oléassence, et voulant rééquilibrer sa peau, elle emploie le liniment oléo-calcaire, des hydrolats, les huiles végétales de jojoba, de chanvre et d'argan pour les cicatrices. Mais elle voudrait utiliser plutôt des crèmes car elle n'aime pas trop se tartiner d'huile. Mais en suivant la routine peau mixte, nous avons peur d'utiliser les gommages, les lotions ou sérums purifiants à base d'acides de fruits ou d'acide salycilique.......car pour l'instant sa peau est très fragilisée et abîmée. La routine peau sèche ne serait-elle pas plus adaptée dans un premier temps, le temps de réparer sa peau.
Merci beaucoup pour votre aide
Votre commentaire a bien été posté, merci pour votre contribution !